Législatives, centre-ville, AFM : Sonia Lagarde, maire de Nouméa, invitée de la matinale

invités de la rédac nouméa
Sonia Lagarde, maire de Nouméa et présidente de l'AFM, le vendredi 6 mai 2022.
Sonia Lagarde, maire de Nouméa et présidente de l'AFM ©Nouvelle-Calédonie la 1ère
Sonia Lagarde, maire de Nouméa et désormais présidente de l’Association française des maires en Nouvelle-Calédonie, était l’invitée de la matinale radio du vendredi 6 mai. Au lendemain de la désignation des candidats calédoniens aux législatives pour la majorité présidentielle, et une semaine après sa prise de fonction à la tête de l'AFM-NC, la maire de la capitale a plaidé pour l’union à tous les niveaux.

Présidente du comité de soutien à Emmanuel Macron tout au long de la campagne présidentielle, Sonia Lagarde salue la démarche unitaire des partis rassemblés derrière le président réélu. Et précise que la mandature des députés calédoniens s’annonce complexe, avec les discussions sur l’avenir institutionnel. “Le chemin sera difficile. Il s’agit pour le président de la République d’essayer de faire en Nouvelle-Calédonie ce qu’il a fait en Métropole : rallier tout le monde sur un socle de valeurs.“ Avec une petite mise au point après les candidatures déclarées de Philippe Dunoyer et Nicolas Metzdorf : “il faut laisser les ego de côté dans cette affaire et aller à l’essentiel“.

Face aux inondations

Sonia Lagarde, avant tout maire de Nouméa, présidait également hier soir le conseil municipal. A l’ordre du jour notamment, le soutien aux commerçants impactés par les inondations successives en centre-ville. En plus d’un effort pour soutenir les équipements en barrages anti-infiltration, des travaux vont se poursuivre. “On a une ville très peu inclinée et cela provoque des soucis, en particulier quand on a des pluies diluviennes“. Dès lors, les travaux réalisés rue de l’Alma ne suffisent pas, il faut poursuivre dans les rues adjacentes, précise l’édile, changer les conduites, installer des réseaux proportionnés, “mais on aura toujours ce problème…“ conclut-elle.

Vers un document unique des communes calédoniennes

Depuis une petite semaine, Sonia Lagarde préside également l’association française des maires (AFM) de Nouvelle-Calédonie. Un poste qu’elle a brigué, explique-t-elle, après neuf années de vice-présidence. Et avec une volonté : “On a toujours dit qu’il fallait que les maires soient impliqués dans le futur statut du territoire. Je suis pour que l'on produise et que l’on mette sur la table un document qui va découler d’un travail que l’on a déjà commencé“. Dans ce document : la révision du code des communes, la réforme de l’urbanisme, la pérennisation des ressources des communes, la mise en place d’une fiscalité propre… Autant de sujets à aborder avec les maires de l’AFM mais aussi avec ceux de la deuxième association du territoire, précise la présidente.

Un entretien à retrouver dans son intégralité ici.