publicité

Bonne journée internationale des musées!

Chaque 18 mai, la Journée internationale des musées est marquée par celui de la Nouvelle-Calédonie. Il a choisi d'explorer la voie de la vannerie comme alternative au plastique, tandis que les Nuits des musées ont pris la forme d’un escape game géant à Nouméa. 

La vannerie traditionnelle, envisagée comme alternative écologique. © Jeannette Peteisi/NCla1ere
© Jeannette Peteisi/NCla1ere La vannerie traditionnelle, envisagée comme alternative écologique.
  • Jeannette Peteisi et Martine Nollet, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
«Les musées, plate-formes culturelles : l’avenir de la tradition.» Ce pourrait être un sujet de bac philo, c’est le thème 2019 pour la Journée internationale des musées. Au musée de la Nouvelle-Calédonie, on l’a décliné, ce samedi 18 mai, à travers des ateliers de tressage destinés à remplacer les sacs en plastique.
 
© Jeannette Peteisi/NCla1ere
© Jeannette Peteisi/NCla1ere
 

Tuiles en pandanus

Des paniers en feuilles de cocotier, des tuiles de toitures en pandanus, ont été confectionnés dans ce but. Le pandanus peut aussi se décliner sous forme de tuiles pour les toitures. Parmi les confectionneuses, Teura Carawiane travaille cette matière depuis des années. Ses sacs et chapeaux biodégradables étaient exposés sur place. Et elle a un message.
 

Dégustation de mets wallisien

Le musée a relayé en même temps la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, qui tombe quant à elle le 21 mai. Le programme faisait place à la confection et la dégustation du fakanofo, mets traditionnel wallisien à la farine et au lait de coco. Sans oublier une causerie sur le bagne, une plongée dans les plantes utilitaires d’Océanie, des animations musicales… et l’entrée gratuite, bien sûr. 
 
Préparation du fakanofo. © Jeannette Peteisi/NCla1ere
© Jeannette Peteisi/NCla1ere Préparation du fakanofo.
 

1300 fans d'énigme

Autre déclinaison, dans d’autres lieux de culture: celui de la Ville de Nouméa, celui de la Seconde guerre mondiale et la maison Higginson vivent ce week-end leur Nuit des musées sous la forme d’un escape game géant et gratuit.
 

Un scénario de la bombe

Vendredi 17 et samedi 18 mai, 1 300 personnes se sont portées volontaires pour résoudre une énigme en cherchant les indices disséminés dans le centre-ville. L’idée a tellement séduit que l’animation affiche complet depuis plusieurs jours. Ecoutez les explications de Linda, médiatrice des musées de la ville.
Elle répond à Martine Nollet. 
 

Partage numérique

N’oublions pas la #MuseumWeek qui se tient depuis le 13 et jusqu’au 19 mai: les institutions culturelles du monde entier partagent leurs richesses en déclinant un thème par jour sur les réseaux sociaux. Un rendez-vous numérique auquel s’associe l’Amep-NC la 1ere, Association des musées et établissements patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie.
Au programme des Nuits des musées

Les Nuits des musées ont déjà été relayées à la maison Célières, l’Académie des langues kanak, le centre culturel Pomémie ou celui de Voh. Prochains rendez-vous (gratuits):
- vendredi 24 mai, à partir de 18 heures, visite du centre Tjibaou avec les esprits farceurs (tél.: 41 45 45);
- vendredi 24 et samedi 25 mai, à partir de 18 heures, ambiance post-apocalyptique au parc forestier (tél.: 27 89 51, amener une lampe de poche);
- samedi 25 mai, à partir de 10 heures, animations au musée de la mine de Thio (tél.: 44 25 04);
- samedi 25 mai, ateliers à partir de 14 heures au musée de Bourail (tél. : 46 46 12; sur inscription);
- samedi 25 mai, à partir de 18 heures, représentations du spectacle Aboru au musée de Nouvelle-Calédonie (tél. 27 06 47 ou 27 23 42; sur inscription;
- samedi 8 juin, à partir de 19 heures, pièce Carré de femmes au vieux village minier de Tiébaghi.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play