Des habitants mobilisés devant la société immobilière de Nouvelle-Calédonie

social nouméa
Mobilisation SIC, juin 2020
©NC la 1ere
Une demi-douzaine d'associations de propriétaires ou de locataires de logements SIC manifestaient jeudi matin à Nouméa, devant les locaux de la société immobilière de Nouvelle-Calédonie. Les revendications ne sont pas récentes : malfaçons, manque d'entretien des appartements et absence de dialogue. 
La manifestation était annoncée de longue date. A l’initiative des résidents du quartier Marconi qui, depuis dix ans, dénoncent les malfaçons dont sont affligées leurs maisons de Ducos, mises en accession à la propriété par la SIC. De travaux d’urgences en promesses, de rapports d’expert en décision de justice, les habitations, elles, continuent de se dégrader et représentent même un danger.
 

Plusieurs quartiers

Ce jeudi matin, des propriétaires de Marconi campaient devant l’immeuble de la société immobilière, à Nouméa au Quartier-Latin. Ils étaient accompagnés d’associations de locataires des tours de Magenta, de la Vallée-des-Colons, d’Apogoti à Dumbéa-sur-mer, de la Rivière-Salée ou encore de Tindu.
 

On habite le quartier de la Vallée-des-Colons. Là-bas, on rencontre beaucoup de problèmes, aussi. Ils font des choses pour essayer de répondre à nos besoins. Mais on remarque que les moyens qui sont mis en place ne sont pas suffisants, ou pas adaptés.
- Véronique Gopoea, présidente de l'association Aubertin

 
Mobilisation SIC, juin 2020
©NC la 1ere
 

Ils ont fait venir des sous-traitants, pour refaire toutes les chambres, et ça a été mal fait. Et vous savez pourquoi ? Parce que la Sic, elle leur donne un prix qui est en dessous. Quand il n'y a plus de peinture, ils rajoutent de l'eau. Au bout de deux-trois mois, tout est dégradé.
- Haudre Roine, président de l'association Tours de Magenta

 

Pour quelque 1500 familles

Au bas-mot, ce sont près de 1500 familles qui sont représentées, et le cahier des revendications est épais. Au hasard, malfaçons, manque d'entretien des appartements ou travaux bâclés par des sous-traitants sous-payés.
 

Rencontre

Une délégation a été reçue par la direction de la SIC. La réunion a duré plusieurs heures, pendant lesquelles chacun a pu présenter ses doléances. Un entretien fructueux puisqu'à la sortie, les différentes parties avaient trouvé un terrain d'entente.
 

Je suis satisfait de ce qui est proposé entre les associations et le directeur.
- Joseph Sinemene, président de l'association des résidents de Marconi 

 

On a pris un certain nombre d'engagements. Pour chacun des quartiers, il y a des solutions un peu sur mesure qu'on a évoquées, de la mise à niveau technique des logements jusqu'à l'ambiance sociale.
- Robert Satge, directeur général de la SIC

 

Des réunions et des visites

Un planning de réunions avec les associations a été entériné, mais aussi des visites des techniciens de la SIC dans les habitations. La société immobilière gère plus de onze mille logements, pour environ 45 000 Calédoniens

Un reportage de Bernard Lassauce et Claude Lindor :
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live