Nouméa : une famille a perdu son appartement dans un violent incendie

incendies nouméa
pompiers de Nouméa, image d'illustration du logo
©Coralie Cochin
Un incendie a ravagé le haut d'un immeuble du 6e Km, dans la nuit de lundi à mardi, dans une configuration qui a entraîné une intervention longue et technique des pompiers. Une famille a perdu son toit et ses biens dans le sinistre.

A nouveau, une famille s’est retrouvée sans toit parce que son appartement a pris feu. C’est le cauchemar vécu par des habitants du 6e Km dans la nuit de lundi à mardi. Vers 20 heures, un incendie s’est déclaré en haut de leur petit immeuble situé rue Racine, pour une raison qui reste à préciser.

Dans un comble aménagé

Au troisième étage, il y avait quatre appartements, surmontés de trois combles, aménagés, sous une architecture en demi-lune. C’est dans le comble du milieu que le feu a été signalé. A ce moment, la maman, sa fille de huit ans et son fils de dix-huit ans ne dormaient pas. "C’est ce qui les a sauvés", souligne le capitaine Depardon, chef de colonne des pompiers nouméens lors de cette intervention.

Les appartements communiquent par une structure en bois. "Le feu se propageait par le toit en tôles et la charpente en bois", décrit-il. "On a dû désosser le toit. On a passé une grande partie de la nuit à enlever les morceaux." Dans une telle configuration, l’intervention des secours a été longue et technique : il a fallu trois heures et demi pour venir à bout du sinistre. Avec en tout 22 pompiers, dont des spécialistes du GRIMP Nouméa, exercés à évoluer en hauteur et à sécuriser leurs collègues.

Un appartement détruit

Le bâtiment a été évacué durant une heure environ. Puis les habitants des étages en-dessous ont pu rentrer chez eux. La famille dont l’appartement a été réduit en cendres est partie à l’hôtel, et a été prise en charge par le Centre communal d’action sociale. A part le jeune homme qui a été incommodé par les fumées, pas de blessé. Le chien de la famille n’a rien non plus, il a pu être confié à quelqu’un.

Les occupants des appartements situés de part et d’autres ont, eux, été logés par des proches, en attendant de savoir si leur chez-eux est viable. Il s’agit du troisième incendie d’appartement à Nouméa en l’espace de quelques jours. Dans la capitale, les feux de toutes sortes représentent pour les pompiers un tiers des interventions à l’année, quatre fois plus que la moyenne nationale.