Nouvelle mobilisation de la FINC, et rencontre au gouvernement

industrie nouméa
Mobilisation de la FINC et notamment d'ESQ devant le gouvernement, 13 janvier 2020
Une mobilisation rythmée par le bruit des touques et des tuyaux. ©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
A l'issue d'une seconde matinée bruyante de mobilisation à Nouméa, le dialogue semble avoir été renoué entre la Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie et le gouvernement collégial. Récit.
Vendredi, environ 200 personnes manifestaient devant le gouvernement à l'appel de la Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie, et la FINC promettait pour ce lundi une mobilisation massive. Qu'en a-t-il été ? Eh bien, la semaine de l'exécutif a commencé avec un nombre de protestataires multiplié par trois sous ses fenêtres de la Moselle. 
 
Mobilisation de la FINC et notamment d'ESQ devant le gouvernement, 13 janvier 2020
Les véhicules appelés en renfort des manifestants. ©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
 

Environ 600 manifestants

Environ 600 personnes ont assuré un maximum de chahut afin de porter la voix d'entreprises locales de transformation, notamment celle de la société ESQ. Les Etablissements de Saint-Quentin, spécialisés dans les tubes, tuyaux et buses en PVC, qui «sollicitent depuis le mois d'octobre le rétablissement des mesures de régulation de marché»
 
Mobilisation de la FINC et notamment d'ESQ devant le gouvernement, 13 janvier 2020
La fin de matinée a été marquée par un instant de confrontation. ©Erik Dufour / NC la 1ere
 

Tensions, puis détente

La bruyante batucada a pris une tournure tendue en fin de matinée. Des camions et camionnettes arrivés en renfort, le périmètre de sécurité bousculé à l'entrée du gouvernement, la réponse de la police sous forme de gaz lacrymogènes puis le retour au «calme». Après cinq heures de manifestation, il semble que le vacarme ait débouché sur une reprise de dialogue.
 
Mobilisation de la FINC et notamment d'ESQ, gouvernement, 13 janvier 2020
Une délégation a été reçue à la mi-journée. ©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
 

Une délégation reçue

A la mi-journée, une délégation d'une demi-douzaine de personnes a fini par être reçue par le président de l'exécutif calédonien. «Christopher Gygès, chargé de ce secteur d’activité, a fait une proposition qui sera présentée demain [mardi] en séance du gouvernement», insistait Thierry Santa à l'issue d cela rencontre. 

Mobilisation de la FINC, Thierry Santa

 
Mobilisation de la FINC et notamment d'ESQ devant le gouvernement, 13 janvier 2020
©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
 

Nouveau calendrier de travail

Vers un nouveau type d'échanges, et un nouveau calendrier. «D’ici la fin du mois de janvier, nous allons avoir des réunions de travail pour établir les modalités de discussion entre l’administration, l’industrie de transformation, éventuellement le membre du gouvernement en charge du sujet», formule le président de la FINC Xavier Benoist. «Pour s’assurer que les discussions inscrites dans la loi se tiennent, que les dossiers qui sont présentés au gouvernement le soient avec l’éclairage nécessaire, et en s’assurant que les discussions aient bien eu lieu avec les entreprises concernées.»

Mobilisation de la FINC, Xavier Benoist

 
Mobilisation de la FINC et notamment d'ESQ devant le gouvernement, 13 janvier 2020
©Nicolas Fasquel / NC la 1ere
 

Autorité de la concurrence

Et de l’Autorité de la concurrence, dont la présidente se trouve actuellement hors territoire, les manifestants attendent un assouplissement et davantage de concertation avant la fixation de nouvelles règles. 

Le reportage d'Erik Dufour et Nicolas Fasquel :
©nouvellecaledonie