Un «Black friday» particulier

consommation nouméa
Black friday 2020, Nouméa
©Alix Madec / NC la 1ere
L’événement réunit plus de 300 commerçants de Nouvelle-Calédonie, autour de nombreuses démarques, afin d'écouler les stocks avant les fêtes. Cette année, la mise en place a été marquée par les mobilisations sociales et le blocage du port, mais les professionnels semblent malgré tout satisfaits. 
Des étiquettes annonçant moins 50 %, moins 30 %, moins 20 % : les bonnes affaires sont à l’honneur, dans les vitrines calédoniennes, depuis vendredi et durant tout le week-end. Prêt-à-porter, électroménager, produits de beauté… L’occasion de se faire plaisir, pour des Calédoniens souvent en mal de virée shopping à l'étranger.
Le micro-trottoir d'Alix Madec : 

Black friday 2020, micro-trottoir

Black friday 2020, Nouméa
©Alix Madec / NC la 1ere
 

J'avais des projets de partir en vacances. En fin de compte, tout le budget qui était prévu pour les vacances, on le reconvertit autrement pour se faire plaisir. En se faisant plaisir localement.

- Une cliente 

 

Avec nos parents, on dépense plus, parce que l'argent qu'on a économisé toute l'année, on le dépense ici.

- Une autre consommatrice

 

Sous le signe des blocages

Cette année, la mise en place du «Black friday» a été marquée par les mobilisations dans le dossier Usine du Sud, comme le blocage du port autonome. Des actions qui ont perturbé les arrivages de produits dédiés aux fêtes de fin d’année, mais pas seulement.  
Ecoutez Frédéric Pratelli, co-président du Syndicat des commerçants :

Black friday 2020, Frédéric Pratelli

 

La vraie difficulté, ce sont les blocages liés à l'exploitation des magasins. Comme ça s'est passé jeudi à Kenu-In et hier sur les centres commerciaux de Saint-Marie et de Dumbéa mall.

- Frédéric Pratelli, Syndicat des commerçants

 
Black friday 2020, Nouméa
©Alix Madec / NC la 1ere
 

«Au final, tout se déroule assez bien»

«C'est beaucoup de stress en plus, qui aurait pu être évité», reconnaît Marine Verlhac, adjointe de direction d’un grand magasin du centre-ville dédié à la beauté. «Mais au final, tout se déroule assez bien. Les clients sont quand même contents des promos qu'on a pu mettre en place malgré des stocks assez réduits, du fait du Covid, avec les productions qui sont assez ralenties. Comme les clients ne partent plus à l'étranger, ajoute-t-elle, ils viennent beaucoup plus se servir en local. Ce qui est très bien pour nous, les commerçants. Du coup, il va falloir gérer les nouveaux arrivages. Peut-être prévoir un peu plus.»
 

Le Black Friday, pour les commerçants, c'est le déstockage avant toute la mise en place de la nouvelle collection. Donner une bouffée d'air frais au magasin, et que tout reparte bien.

- Une commerçante

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live