Affaire des terrains de Païta : Harold Martin condamné à un mois de prison avec sursis et deux ans d’inéligibilité

justice païta
Harold Martin
Harold Martin au palais de justice lors d'un procès en 2019 ©NCla1ère

L’ancien président du gouvernement a été condamné, mardi, par la cour d'appel de Nouméa dans une affaire remontant à 2007.

Un nouveau revers pour Harold Martin. L’ancien président du gouvernement a été condamné par la cour d'appel de Nouméa, mardi 15 juin, à un mois de prison avec sursis, une amende d’un million de francs et deux ans d’inéligibilité. La justice lui reprochait d’avoir profité de sa qualité de maire de Païta en participant à la vente d’un terrain familial de onze hectares situé sur sa commune pour 250 millions de francs en 2007.

A l’époque, Harold Martin était à la fois maire et vendeur. Un terrain vendu 250 millions de francs CFP, sur lequel il est possible de construire des habitations mais pas de commerces.

Problème, alors que la vente n’est pas encore soldée, l’élu participe à la commission provinciale d’urbanisme commerciale qui émet un avis favorable à un projet de grande surface sur ce terrain. Selon le réquisitoire du procureur de la république lors de la première audience en 2017, Harold Martin avait  "tout intérêt que la réponse soit positive".