Plaisancier disparu en mer : les recherches arrêtées, une enquête est ouverte

faits divers nouméa
Carte des recherches pour retrouver le capitaine du navire Sel à vie, disparu en mer, mardi 14 juin.
Durant 48 heures, une trentaine de personnes ont été mobilisées pour retrouver Sel à vie et son capitaine. Ces recherches sont restées vaines. ©SNSM Nouméa
Le MRCC a suspendu les recherches du plaisancier disparu en mer, depuis mardi, à la passe de Dumbéa, en Nouvelle-Calédonie. Le parquet de Nouméa a ouvert une enquête pour disparition inquiétante, vendredi 17 juin. Elle a été confiée à la police nationale.

Toujours pas de nouvelles du plaisancier d’une soixantaine d’années qui est porté disparu depuis mardi 14 juin, en Nouvelle-Calédonie. Ce dernier avait indiqué à ses voisins de mouillage son projet d’aller couler son voilier au niveau de la passe de Dumbéa et de revenir en annexe. Après deux jours passés en mer et dans les airs à quadriller le secteur, le MRCC a décidé de suspendre les recherches, une enquête a été ouverte, vendredi, par le parquet de Nouméa.

Ces dernières 48 heures, la passe de Dumbéa et ses alentours ont été passés au peigne fin par le Centre de coordination de sauvetage maritime (MRCC). Mais les deux navettes de la Société nationale de sauvetage en mer et l’hélicoptère Puma des Forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) ainsi que l’avion Falcon 200 Guardian de la marine nationale n’ont trouvé aucune trace du sexagénaire et de son voilier. Une trentaine de personnes ont été mobilisées sur ces recherches.

Un billet d'avion acheté pour la Métropole

Selon nos informations, cette personne avait pour projet de quitter définitivement le territoire dans les prochains jours et avait même déjà acheté son billet d’avion pour la Métropole. Il avait également fait don de certaines de ses affaires et avait annoncé à ses voisins de mouillage qu’il voulait se débarrasser de son bateau, en allant le couler à la passe de Dumbéa, avant son départ.

Le parquet de Nouméa a ouvert, vendredi une enquête pour disparition inquiétante. Cette dernière a été confiée à la police nationale. "Cette enquête va retracer l'emploi du temps de cette personne", confie Yves Dupas, procureur de la République.

Ecoutez le procureur, au micro de Titouan Moal :

"Cela va nous conduire à mener toute une série d'investigations"

En parallèle, Hugo Broban, le directeur adjoint du MRCC, demande aux usagers du lagon d’ouvrir l’œil. "Le MRCC appelle les navigateurs qui sont amenés à passer dans la zone à la vigilance et à nous contacter en cas de connaissance d'un élément qui pourrait nous aider à réorienter éventuellement nos recherches."

Ecoutez le directeur adjoint du MRCC, au micro de Titouan Moal :

"C'est vraiment important de nous prévenir le plus rapidement possible"

Le navire recherché, baptisé Sel à vie, est long d’une dizaine de mètres et est de couleur métallique. Il dispose d’une voile blanche. En cas de renseignements, merci de contacter le canal 16.