Rappel à l’ordre pour le supermarché qui vendait une langouste grainée

environnement province sud
Langoustes grainées
Les photos publiées sur les réseaux sociaux par un internaute. ©Facebook/Xavier Hardy Grau
Une série de photos a fait le tour des réseaux sociaux la semaine dernière. On y voyait à l’étal d’une grande surface de Nouméa une langouste à vendre. Seulement, la bête portait des oeufs, et la législation en Province Sud interdit leur consommation et leur vente.
C’est un internaute qui a lancé l’affaire en publiant sur les réseaux sociaux des photos de langouste grainée offerte à la vente dans un supermarché de Nouméa.
Saisie, la direction de l’environnement de la Province Sud a tout de suite réagi face à cette infraction.
« Nos garde-nature se sont rendus dans le magasin et ont cherché l‘animal qui avait été vendu » explique Jean-Marie Lafond le Directeur de l’environnement de la Province Sud. « Mais çà nous a permis de sensibiliser la direction et de les informer que c’était une pratique non-tolérable. »
La grande surface s’en sort pour cette fois avec un avertissement puisque l'objet du délit n'a pas été retrouvé mais la vente de langoustes grainées est passible d’une amende de 2 684 000 francs CFP.
« Les responsables du magasin ont fait amende honorable et nous ont promis de ne plus recommencer » poursuit Jean-Marie Lafond.
La Province Sud essaye de remonter la source pour retrouver d’où provenait cet animal grainé qui n’aurait jamais du arriver sur les étals.

Une règlementation très stricte

Il est formellement interdit de pêcher, transporter, commercialiser, détenir ou consommer des langoustes grainées et celles dont la taille de la tête est inférieure à 7,5 cm.
La Province Sud a encore récemment durcit sa règlementation en élargissant l’interdiction aux popinées ou cigales de mer grainées.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live