L’affaire des violences à Sarraméa renvoyée au 23 novembre

justice sarraméa
Sarraméa

Coups de feu, incendie et caillassages... des violences qui ont animé la commune de Sarraméa, dans la nuit du 4 au 5 août 2020. Les auteurs présumés devaient être entendus ce vendredi au tribunal correctionnel. Le dossier a été renvoyé au 23 novembre prochain.

Des coups de feu, un bungalow d’habitation incendié et des pierres lancées sur des véhicules de la gendarmerie. Des faits survenus dans la nuit du mardi 4, au mercredi 5 août 2020, sur la commune de Sarraméa, pour lesquels les prévenus devaient être entendus ce vendredi au tribunal correctionnel.

L’un des deux prévenus, détenu au Camp-Est était présent à l’audience ce vendredi matin. À la demande de la défense, l’audience a été renvoyée au 23 novembre 2021. « La charge de travail qui était la nôtre a été relativement importante ces derniers temps, on n’a pas eu le temps de préparer le dossier », précise Me Martin Calmet. 

Un épisode de violence, pour lequel la maire de Sarraméa Prisca Holéro, s’était entretenue avec les gendarmes et les coutumiers, pour tenter de faire revenir le calme sur la commune.