Radiologie médicale : un service en première ligne face au Covid-19

coronavirus
Radiologie médicale : en première ligne face à la crise sanitaire
©William Lecren
Depuis le début de la crise sanitaire, le service radiologie est en première ligne face au Covid-19. Zoom sur ce secteur indispensable aux soins des patients.

La crise sanitaire du coronavirus a touché de plein fouet tous les secteurs hospitaliers. Le service de la radiologie est aussi en première ligne face à la Covid. Géographiquement, il est situé au cœur du médipôle. 10 médecins, 43 manipulateurs, 7 secrétaires et 5 agents de services ont assuré le suivi des patients atteints du covid. 

Et depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le scanner thoracique est indiqué comme l’examen de choix afin d’évaluer la gravité des patients atteints de covid.

Avec les collègues on a vite été réorganisés pour que les équipes ne se croisent pas, on est passé en système de  12 heures toujours avec la même équipe, cela a créé une forme de solidarité. On a vu jusqu’à 60 patients par jour, en radio et scanner. On a vu que ces patients avaient tous des formes très étendues de la Covid. Humainement, cela a été dur de voir les gens qui avaient du mal à tenir, à respirer à côté de nous.

Thomas Galopin, manipulateur radio au Médipôle

Les ASH, les agents des services hospitaliers et les aides-soignants jouent aussi un rôle essentiel dans cette crise sanitaire. Ils sont tout simplement indispensables au bien-être des patients.

Ce n’était pas facile, mais on sait pourquoi on vient travailler. On se doit d’être là pour le patient. Il faut du nettoyage à 200%, être très rigoureux et concentré. On s’entend tous très bien dans ce service.

Stella Sanene, ASH en Imagerie Médicale

Depuis une quinzaine de jours, l’activité en termes de patients Covid a bien diminué. Les services hospitaliers ont pu reprendre un fonctionnement "normal". Le personnel peut souffler maintenant. 

Le reportage de William LECREN