Rapatriements : L'UGPE et la FAPEP demandent "plus de transparence" au gouvernement

éducation
mobilisation ugpe gouvernement
©Sheïma Riahi
L’UGPE et la Fédération des associations de parents d'élèves (FAPEP) se sont mobilisées devant le gouvernement ce mercredi matin, soit une cinquantaine de personnes. Ils réclament plus de transparence dans le rapatriement des étudiants calédoniens. 
La question du rapatriement des étudiants : une thématique qui fait débat depuis plusieurs semaines en Nouvelle-Calédonie. La membre du gouvernement en charge de l’enseignement, Isabelle Champoreau, a par ailleurs annoncé hier que sur les 1150 étudiants, 250 étudiants restaient à rapatrier.
 

« Plus de transparence »

L’UGPE, l'Union des Groupements des Parents d'élèves et le la FAPEP souhaitent en effet qu’ils soient tous rapatriés dans les plus bref délais sans aucun critère. Ils déplorent le manque de communication et de concertation du gouvernement. « Depuis le début on demande une transparence au gouvernement mais malheureusement on ne l’a pas. On n’a pas participé aux cellules de crises qui étaient prévues avec un protocole sanitaire. On a demandé plusieurs fois sur quels critères on prenait nos étudiants et ça n’a jamais été fait donc notre mobilisation est devant le gouvernement aujourd’hui. Il y va de la santé de nos enfants » explique Virginie Murcia, présidente de l’UGPE.
 

Des parents inquiets

ugpe gouvernement
©Sheïma Riahi

« Ma fille a pu rentrer mais elle a dû batailler pour pouvoir revenir et j’estime que ce n’est pas légitime qu’un enfant doit se battre pour revenir dans son pays et pouvoir se sentir en sécurité auprès de sa famille » explique Vanessa Fanalupe, mère d’une étudiante. « J’estime qu’ils ont fait la politique de l’autruche parce qu’on ne serait pas là aujourd’hui si les courriers, les demandes des étudiants avaient été pris en compte. Ma fille a fait plusieurs démarches mais jamais une réponse écrite et quand il y en a eu une pour certains étudiants, ce n’était jamais la même pour tout le monde »
 

Comme me répète ma fille en pleurant, ce n’est pas normal qu’on soit obligé de faire une mobilisation pour que l’on soit entendu pour qu’ils soient rapatriés - indique Anne-Marie Meandu, mère d’une étudiante. 

 

Les étudiants se mobilisent eux aussi

manif ugpe gouv
©Sheïma Riahi
"On a créé ce collectif des étudiants parce qu’ils n’étaient pas entendus individuellement. On a créé des pétitions, un montage vidéo avec des témoignages de plusieurs étudiants… On veut que tous les étudiants, quel que soit les critères, rentrent pour pouvoir se ressourcer et repartir en Métropole pour une nouvelle rentrée universitaire et dans de meilleures conditions" explique Cynderella Fanalupe, vice-présidente du collectif des étudiants.

L'UGPE et la FAPEP ont été reçues par le gouvernement ce mercredi en fin de matinée. 

Écoutez la réaction Jean-France Toutikian, secrétaire de l'UGPE, à la suite de la réunion.

Réaction de l'UGPE

Les Outre-mer en continu
Accéder au live