Référendum 2021 : le Palika donne rendez-vous chaque 12 du mois

référendum
Palika 11 juillet 2020
Réunion du Palika le 11 juillet 2020, image d'illustration. ©Laura Schintu / NC la 1ere
Lever les couleurs indépendantistes chaque douzième jour du mois jusqu'au 12 décembre, mener une campagne référendaire de terrain misant sur les abstentionnistes, avec une autre dimension plus institutionnelle : autant de décisions actées par le Palika samedi à Nouméa.

Il s’est tenu à Ducos. Le Palika organisait un bureau politique élargi, samedi 31 juillet, à Nouméa, dans le sillage de l’assemblée générale qui a eu lieu au début du mois, à Ouégoa. La campagne référendaire figurait en bonne place à l’ordre du jour, avec pour objectif de confirmer les résultats obtenus par le camp du Oui aux deux premières consultations.

Des scrutins qui ont eu lieu un 4, raison pour laquelle le drapeau indépendantiste a été arboré chaque 4 du mois avant le Jour J. En vue du 12 décembre, logiquement, le Parti de libération kanak vient d’acter une levée des couleurs chaque douzième jour du mois à compter du 12 août.

Pour une campagne à deux niveaux

Date qui marquera officiellement le début de la campagne. Celle-ci doit être menée à deux niveaux, insiste Charles Washetine : sur le terrain et au sein des institutions. Sur le terrain, le Palika espère un taux de participation plus grand dans les communes indépendantistes, explique le porte-parole.

"Il faut aller chercher, notamment, ceux qui ne se sont pas prononcés à l’occasion des deux dernières consultations, qu’on a identifiés. Donc une campagne de terrain qui doit être de plus en plus forte." Et que le mouvement entend mener en s’appuyant sur le document du Oui et du Non.

"Pas impossible"

"On reste assez optimistes dans la mesure où on dit qu’on a des réserves de voix effectives chez nous, notamment dans les communes des îles. Allez chercher les dix mille voix, ce n’est pas quelque chose qui est impossible", estime Charles Washetine. Pour rappel, la différence entre le Non et le Oui s'est jouée, lors de la précédente consultation, à 9 970 voix.

Palika, Charles Washetine 1


Et puis il y a la dimension institutionnelle de la campagne référendaire. "On appelle nos responsables, formule-t-il, à engager des réformes qui permettent la construction d’une communauté de destin en se battant contre les inégalités sociales."

Palika, Charles Washetine 2


Le congrès du FLNKS est prévu le samedi 21 août. Le but : se mettre d’accord afin d’être en ordre de marche pour la campagne, avec les autres partis indépendantistes.