nouvelle calédonie
info locale

Réglementation du glyphosate et autres décisions du gouvernement

environnement
Gouvernement NC
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. ©La 1ère
Les produits phytosanitaires contenant du glyphosate et destinés aux particuliers seront interdits à la vente en Calédonie à partir du 7 février. C’est l’une des décisions prises par le gouvernement, ce mardi, lors de sa dernière séance collégiale avant trois semaines de vacances.
Réponse du berger à la bergère, au sujet du glyphosate. Le 15 janvier, l’interdiction d'un désherbant contenant ce produit classé «probablement cancérogène» était confirmé en métropole. Et dans la foulée, la question était posée de la situation sur le Caillou et de sa réglementation spécifique en la matière. Réuni mardi matin en collégialité, le gouvernement a confirmé l’interdiction, à partir du 7 février, de vendre aux particuliers des produits contenant du glyphosate.
 

Entre particuliers et professionnels

Car en matière de produits phytosanitaires, les agriculteurs professionnels ne sont pas les plus gros consommateurs, assure le membre du gouvernement en charge de l’agriculture. «95% de la consommation en Nouvelle-Calédonie est issue de l’utilisation par les particuliers, souligne Nicolas Metzdorf. L’utilisation à usage agricole ne représente que 5%. Le glyphosate est utilisé à 50% par les professionnels et à 50% par les particuliers.»
 

«Pas de solution alternative pour l'usage agricole»

Et de continuer: «Ce qu’a mis en place le gouvernement, c’est l’interdiction d’importation et d’utilisation du glyphosate pour l’usage des particuliers à partir du 7 février 2019. Pour ce qui est des professionnels, on va devoir continuer à utiliser, malheureusement, cette matière active parce qu’on n’a pas de solution alternative pour l’usage agricole.»
Ses explications recueillies par Charlotte Mestre. 

«Environnement régional»

«La difficulté de la Nouvelle-Calédonie, confirme au passage Nicolas Metzdorf, est qu’elle est dans un environnement régional où la réglementation phytosanitaire est très laxiste. Contrairement à la nôtre.» 

Forum en mars

Les professionnels du secteur agricole et les associations doivent se réunir en mars, à l’occasion du forum Agr’Innov, pour lancer la réflexion autour d’une baisse de l’utilisation de ces produits phytosanitaires qui garantirait le rendement des cultures. 
 

Reconduction du plan Mipe

Lors de cette dernière séance de  collégialité avant vacances, les membres du gouvernement ont également préparé la rentrée 2019. D’abord, via la reconduction du plan Mipe. Ce dispositif géré par la Maison de l’Etudiant, permet aux étudiants, donc, mais aussi aux lycéens et apprentis de se faire financer une partie de l’achat de tablette, d’ordinateur portable ou de calculatrice scientifique.
 

Allocation de rentrée 

La reprise a également été abordée par la fixation du montant alloué à l’allocation de rentrée scolaire. Comme l’an dernier, elle tournera autour de 8 600 francs et concernera plus de 30 000 enfants.
Publicité