Rentrée scolaire, Sébastien Lecornu, manifestations contre l'obligation vaccinale : l’actu à la 1 du mardi 12 octobre 2021

actu en bref
Rentrée scolaire, Sébastien Lecornu, manifestations contre l'obligation vaccinale : l’actu à la 1 du mardi 12 octobre 2021
©NC1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie avec la rentrée scolaire dès ce matin pour les collèges et lycées, l'intervention de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer dans la matinale, les manifestations contre l'obligation vaccinale.

La rentrée, c’est aujourd'hui !

C’est jour de rentrée aujourd’hui pour les collégiens et lycéens. Une 3ème rentrée de nouveau chamboulée par la crise sanitaire, avec port du masque obligatoire en classe. Si certains élèves ont hâte de retrouver leurs camarades, les parents, eux, sont plutôt réticents.


Rentrée reportée à l’Ile des Pins

Pas de rentrée des classes à l’Ile des Pins. Elle est reportée à jeudi, faute d’autotest. Les parents refusent que leurs enfants reprennent le chemin de l’école avant que l’île ne soit équipée de tests. Ces autotests pourraient arriver demain, mercredi. Les devoirs et les leçons peuvent être envoyés au domicile de l’enfant. Pour toute information, contactez le vice-rectorat au Numéro vert du Vice-rectorat au 05.00.16 (Numéro vert disponible de 8h à 16h).

Sébastien Lecornu l’invité de ce matin

Sébastien Lecornu  entame demain sa visite ministérielle de terrain. Il était ce matin l’invité de notre matinale. Au micro de Charlotte Mestre, le ministre des Outre-mer a rappelé la solidarité de l’État dans la gestion de la crise sanitaire. Il a notamment confirmé l’étude des deux pistes actuelles : le soutien en réanimation des services de santé de l’armée et un pont sanitaire aérien avec la Métropole.  La « fraternité républicaine » s’exprime totalement, a-t-il confirmé. Le ministre qui a, par ailleurs, évoqué le référendum du 12 décembre. S’il soutient le maintien de la consultation à cette date tant que l’épidémie n’est pas hors de contrôle, il a précisé que la décision ne serait pas prise d’ici la fin de son séjour, lundi prochain. 

 

Le point sanitaire 

Le Pays n’est pas sorti d'affaires… C’est pourquoi le gouvernement et les soignants appellent les Calédoniens à la plus grande prudence. Ce lundi, le pays a déploré 1 mort lié au virus. C’est le plus faible chiffre depuis le début de la crise mais le Docteur Thierry de Greslan, le président de la commission médicale d’établissement du CHT, se dit frappé d’avoir dépassé la barre des 200 morts en un mois et redoute une 2ème vague avec le confinement adapté en cours.

La réanimation est actuellement saturée à 90% avec 55 personnes admises et le restera pendant plusieurs semaines. Il appelle alors à la vaccination, seulement 433 personnes ont été vaccinées hier. Au total, 53,5 % de la population vaccinable et 45,6 % de la population totale ont reçu un schéma vaccinal complet. Pour aider les soignants, Gilbert Tyuienon, porte-parole du gouvernement, annonce alors avoir fait appel aux services de l'armée. Le docteur de Greslan appelle également à se faire tester pour avoir une meilleure image du nombre de cas sur le territoire. Le point presse de ce jour est prévu à 14h. Il sera consacré aux mesures prises en matière de transport. Une liste précise des activités autorisées avec le pass sanitaire devrait être dévoilée à cette occasion. 

Première journée de pass sanitaire 

En une journée, près de 10.000 QR Codes ont été délivrés lors du lancement de la plateforme internet « masanté.gouv.nc ». Des QR code nécessaires pour établir un pass sanitaire. Des requêtes d’internautes mais aussi des demandes provenant de la DASS et des praticiens libéraux. Et pourtant, le démarrage de la plateforme a connu plusieurs dysfonctionnements hier matin, en raison d’un afflux exceptionnel. Après quelques ajustements et une augmentation de capacités de la part de l’OPT, les choses sont rentrées dans l’ordre dans le courant de la journée.

Des manifestations contre l’obligation vaccinale 

Le pass sanitaire et l’obligation vaccinale continuent de diviser la population. Hier, plusieurs manifestations ont eu lieu de Nouméa à Koné pour contester ces mesures. Malgré l’interdiction de se rassembler, notifiée par le haut-commissariat, les membres de l’CSTC Force Ouvrière, du SGTINC, de Réinfo-covid et autres soutiens et sympathisants, étaient devant la SLN à Doniambo, devant le congrès, le gouvernement et devant l’hôtel de la province Nord, à Koné.