Sébastien Lecornu, Vale Nc, île des Pins, cinéma : l’actu à la 1 du mardi 12 janvier 2021

l'actu du matin
Actu à la 1. 12 janvier 2021
©NCla1ère

L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec les annonces de Sébastien Lecornu, le chômage partiel décrété à Vale NC, les cérémonies à Kunié en hommage au Grand chef Hilarion Vendegou et la possible fermeture du Cinécity.

 L’Etat prêt à s’impliquer plus dans l’usine du Sud


« La nationalisation de l’usine du Sud n’est pas la solution  ». Si un doute planait sur le positionnement de l’Etat quant à cette demande, la réponse a été clairement apportée hier par Sébastien Lecornu. Il intervenait à 19h en exclusivité sur les antennes télé et radio de la 1ère.
Une allocution d’une quinzaine de minutes qui a notamment porté sur ce dossier de la reprise de Vale. Pas de reprise par l’Etat donc mais une possibilité qu’il s’implique tout même de manière plus forte.
A deux conditions toutefois : le retour des indépendantistes à la table des négociations et l’instauration d’une clause résolutoire : « si la Nouvelle-Calédonie devient indépendante, la France se désengagera de l’usine du Sud ». Le ministre a posé ses règles du jeu. A voir désormais comment les choses vont se développer.
Premier rendez-vous, cet après-midi au haut-commissariat. Une table ronde sur les sujets environnementaux est programmée avec l’ensemble des acteurs dans ce domaine. Le collectif Usine du Sud = usine pays a d’ailleurs annoncé qu’il y participerait. 

Référendum et crise sanitaire également au menu de l’allocution de Sébastien Lecornu


Sébastien Lecornu s’est également attardé hier soir sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et sur le possible troisième référendum. Il s’est engagé à transmettre aux décideurs calédoniens un document inédit et complet sur les implications du oui et du non. Nationalité, monnaies, droits, justice, sécurité, économie… Tout devrait y être détaillé. Les partis politiques seront appelés à réagir formellement sur le document.
Le ministre des Outre-mer a également apporté une bouffée d’oxygène dans la crise du Covid puisque l’Etat aidera au financement de la quatorzaine qui perdure pour maintenir la situation de la Calédonie, épargnée par l’épidémie mondiale.

Chômage partiel à Vale


L’autre actualité de l’usine du Sud, c’est la mise en chômage partiel de 1 200 salariés du complexe du Grand Sud. Une annonce qui ne surprend pas vraiment après deux mois de blocage et un mois d’arrêt de l’usine et de la mine. Mais une nouvelle qui ajoute néanmoins une nouvelle étape à la difficulté de l’entreprise et de ses équipes. 

Kunié a rendu hommage à Hilarion Vendegou


L’île des Pins se réveille après une émouvante journée de commémoration. Les cérémonies ont eu lieu hier, un an jour pour jour après le décès de l’ancien grand chef et maire de la commune, Hilarion Vendegou. Une messe a été célébrée le matin avant l'inauguration d'une stèle. Elle rend hommage à Hilarion Vendegou, homme coutumier et politique, et à tous les grands chefs qui l’ont précédé à l’île des Pins. 


Eric Babin se tue à moto


Tragique accident de la route hier après-midi à Voh. Une moto pilotée par Eric Babin a fait une sortie de route sur la RT1 au niveau du pont de Témala. Le pilote, homme politique, éleveur et investi depuis de nombreuses dans la vie associative et agricole, y a perdu la vie. Les circonstances précises du drame doivent encore être établies. 

Le mauvais temps perdure


L’ensemble de la Nouvelle-Calédonie à l’exception de Belep est placée encore aujourd’hui sous vigilance jaune fortes pluies et orages. La prudence est de mise aussi bien sur terre qu’en mer. Et les conséquences se font sentir sur les routes :  la circulation est difficile dans les villages de Moindou et de Voh. Et l'axe Kouaoua-Houailou est impraticable par tous les types de véhicules, sur les ponts de Méré, du Camp Bleu et de la tribu de Wéna. 


La filière oignon souffre de sa désorganisation


Certaines filières agricoles locales sont en souffrance. A l’image de celle des oignons. Chaque année, une partie trop importante de la production est perdue avant même d’avoir quitté le champ. En cause, dénonce l’agence rurale, une filière désorganisée et un manque de relations entre les différents maillons de la chaine de production et d’importation.


Menace sur les salles de cinéma


C’est une épée de Damoclès qui pèse au-dessus du Cinécity. Les salles obscures de Nouméa pourrait demeurer éteintes à compter de fin février. Il faut dire que l’établissement est confronté à la pénurie de film et à la panne de longue durée de l’industrie du Cinéma. Elle est elle aussi lourdement touchée par la crise du Covid. Le Cinécity ne parvient plus à renouveler son programme. Les autres salles de Calédonie, alimentées par le cinéma de Nouméa, sont également concernées. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live