Second tour des municipales : dix maires réélus pour un mandat de six ans

élections
maires sortants réélus
©NC la 1ère
Ils dirigent leurs communes depuis plusieurs mandats ou ont repris le flambeau : ils ont en commun le fait d'avoir été réélus ce dimanche 28 juin, lors du second tour des municipales. De l'Île des Pins à Poum, petit tour de Nouvelle-Calédonie de ces maires sortants réélus. 

Ces maires sortants qui savourent la victoire

Première victoire électorale pour Willy Gatuhau à Païta. Un triomphe, mais aussi un soulagement à l’issue d’une élection loin d’être acquise d’avance pour le maire sortant. Mais le score est sans appel devant ses deux adversaires. "Ce programme, cette vision ne traduit que la volonté des administrés de Païta et ce soir, ils ont tranché de manière très très claire" a annoncé fièrement le maire sortant dimanche soir.
vote willy gatuhau
©Cédrick W.

Des maires sortants qui ont pris les rênes de leur commune en cours de mandat ont réussi à séduire leur électorat. A l’image d’Eddie Lecourieux au Mont-Dore, vainqueur avec près de 20 points d’avance sur sa concurrente directe. ll remporte les suffrages avec 46,1% face à Nina Julié, 28,7%. "Je suis un homme de l'ombre et se mettre sur le devant de la scène, ça n'a pas été quelque chose de simple. Mais ça a été gratifiant, surtout quand on voit qu'une majorité de gens vous fait confiance, ça vous encourage" expliquait-il après son élection.

Écoutez sa réaction, au micro de Bernard Lassauce et Michel Besse.
On peut aussi l’emporter grâce à la division de ses adversaires, comme Christophe Vakié des Républicains à l’Ile des Pins. Il avait repris le flambeau après le décès d'Hilarion Vendégou. Il est élu avec moins de 40% des suffrages. "Les jeunes ont entendu l'appel à se mobiliser, pour assurer la continuité dans le programme. On est très fiers de pouvoir continuer ce travail-là, avec une équipe rajeunie et avec l'esprit des anciens" a confié Charles Vakié, colistier du nouveau maire.

A Bourail, Patrick Robelin a misé sur une liste d’ouverture pour prolonger son mandat à la tête de la commune. Pari gagnant : il obtient 51,9% des voix. "C'est aussi la victoire d'un type de gouvernance, l'équipe qui compose Bourail en accord, c'est une équipe composée d'indépendantistes et de non-indépendantistes et nous travaillons ensemble pour la commune" ,expliquait Patrick Robelin, en direct depuis Bourail. 
 

"Réélus avec panache"

Il y a les poids lourds de ces élections 2020 : des maires sortant souvent réélus avec panache, comme Jean-Patrick Toura à Thio ou Gilbert Tyuienon en place, lui, depuis 2001 à Canala, qui affrontait trois listes au deuxième tour.

A Dumbéa, Georges Naturel avait manqué sa réélection dès le premier tour pour quelques dizaines de voix. Avec près de 57 % cette fois-ci, il capitalise trois fois plus de suffrages que son poursuivant immédiat.

Écoutez sa réaction au micro de Loreleï Aubry et Cédric Michaut.
Maire de Poum depuis 2008, Henriette Hmae-Tidjine a retrouvé son fauteuil pour une poignée de voix dans cette triangulaire très serrée. Elle remporte la mairie avec 39,8% des voix face à Ezeckiel Dahote, du Palika, qui a récolté 36,1% des voix.

Pour Wilfrid Weiss à Koumac, la différence s’est faite par 42 bulletins d’écart... De quoi rendre philosophe. "On avait pris le risque de partir tout seul donc on a reconduit, les résultats sont là. Mais comme on dit, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", a annoncé fièrement Wilfrid Weiss. 

Écoutez sa réaction au micro de Martin Charmasson et Christian Favennec.
Enfin, la palme revient à Paul Néaoutyine qui remporte aisément ce deuxième tour à Poindimié, avec 51,7% des voix avec l'UNI et qui repart pour un sixième mandat consécutif. Un record !
paul néoutyine victoire poindimié
©Marguerite Poigoune

Une synthèse de Bernard Lassauce : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live