publicité

Sécurité routière et allocation chômage au menu du Congrès

Les élus du Congrès ont voté mercredi le plan triennal de sécurité routière. A l'unanimité, mais avec des réserves. Ils ont aussi adopté le nouveau taux de l’allocation de chômage partiel.

Sensibilisation à la sécurité routière. © NC la 1ere
© NC la 1ere Sensibilisation à la sécurité routière.
  • Clarisse Watue, avec Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
Il y avait séance au Congrès, ce mercredi 20 février, avec une dizaine de projets de délibération à étudier. Les élus rassemblés boulevard Vauban ont notamment adopté le plan de la Nouvelle-Calédonie en matière de sécurité routière pour les années 2019 à 2021. 
 

«Un vœu»

Ce plan triennal vise un objectif pour le moins ambitieux: zéro mort sur les routes du Caillou d’ici un quart de siècle. Une ambition partagée par l’ensemble des groupes politiques au Congrès, qui ont tous voté pour. Mais selon l’UNI, «ce texte ressemble plus à un vœu qu'à autre chose». «Nous avons vingt-cinq ans à parcourir mais nous n'avons pas de pilote», a déclaré Louis Mapou. 
Ecoutez le président du groupe Uni (photo: Congrès NC).
 

Se concentrer sur les causes

Ce plan est juste une stratégie, une vision dénuée de réalisation concrète, déplore Calédonie Ensemble. Le parti souhaite qu’un bilan annuel des actions mises en place soit effectué, et accorder une attention particulière aux principales causes de la mortalité routière. «Il est essentiel d'exercer une vigilance sur l'accès au permis de conduire au plus grand nombre et à la recherche de solutions pour permettre aux jeunes de se former au code de la route en milieu scolaire», a défendu Nina Julié.
L'intervention de l'élue CE (photo: Congrès NC).
 

«Vente de véhicules bridés»

Malgré la mise en place de plusieurs mesures, la mortalité sur nos routes reste importante, souligne Jacques Lalié. Le conseiller UC-FLNKS propose la vente de véhicules bridés: «On dit que c'est comme ça, seulement, qu'on peut réussir à avoir moins d'accidents. Il faut qu'on travaille beaucoup plus sur la responsabilité individuelle.»
Retrouvez ses propos.
 

Cinq décès

Depuis le début 2019, cinq personnes sont décédées suite à un accident de la route en Calédonie, selon le suivi arrêté au 18 février par l'Observatoire de la sécurité routière. Sur toute l'année 2018, le triste bilan se monte à 52 victimes. Les trois-quarts d'entre elles avaient entre 18 et 34 ans.
L'allocation de chômage partiel a été relevée

Avant de parler sécurité routière, le Congrès adoptait mercredi matin un nouveau taux d'allocation de chômage partiel. Celui-ci est relevé, de 66% à 100% du salaire minimum garanti. La mesure s'inscrit dans le Pulse, le plan d'urgence et de soutien à l'emploi. Son but: le maintien de l'emploi.
Cette année, près de 470 salarié sont concernés et seront indemnisés, soit plus d'une centaine supplémentaires par rapport à l'an dernier. Les entreprises du BTP sont les premières à invoquer la mesure, estimée à 84 millions CFP et prise en charge par le régime chômage de la Cafat.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play