nouvelle calédonie
info locale

Le sénat coutumier appelle «à une large réflexion» sur les accidents de la route

sénat coutumier
Panneau sénat coutumier
©NC la 1ere
Après le week-end meurtrier sur les routes de Nouvelle-Calédonie, le sénat coutumier apporte sa contribution à cette grave problématique, mais aussi à celle des feux de brousse. 
Dans un communiqué diffusé ce vendredi, et signé de son président«le sénat coutumier tient à réagir et à appeler à une large réflexion sur les accidents de la route comme ceux qui ont endeuillé le pays ces derniers jours». Et ce «au-delà des déclarations politiques»
 

«Echec flagrant»

«Le fléau des accidents de la circulation et notamment lié, on le sait, à la vitesse excessive, à [la] conduite de véhicules parfois en mauvais état, en situation non réglementaire et/ou sous l'emprise de diverses substances», écrit Hippolyte Sinewami Htamumu. Selon l'institution qu'il représente, «la sensibilisation passe par l'information et la formation des usagers en ville comme en tribu. Elle porte sur le fait que la prise de risque et la mise en danger de la vie de plusieurs personnes ne sont pas des comportements tolérables.» Et d'estimer que «l'échec des politiques de prévention et de répression est flagrant».
 

Responsabilités

Pour le sénat coutumier, «une autre réflexion s'impose pour mettre chaque usager devant les responsabilités qui sont individuelles et collectives. Elle permet de mettre l'accent sur le fait que tout commence en familles, en tribu, dans les quartiers et se poursuit à l'école et en société.» Avec cet apport : «Les idées doivent être étudiées comme celle évoquant une police ou une discipline tribale ou de quartier permettant des contrôles volontaires et [citoyens] lors des diverses occasions festives.» 
 

Les idées doivent être étudiées comme celle évoquant une police ou une discipline tribale ou de quartier permettant des contrôles volontaires et [citoyens] lors des diverses occasions festives.

 

«Valeurs et principes»

Dans le même élan, le sénat coutumier s'inquiète des feux de brousse qui ravagent le pays. «Le feu, l'eau, la montagne, la source, le cours d'eau, le rocher, l'arbre, la forêt et tous les éléments naturels, souligne cet autre communiqué, font partie du lien à la terre, de l'identité du pays, du principe de respect.» Alors que plus de 10 000 hectares ont brûlé depuis le début de la saison des feux, le sénat «relaie» le message de prévention de la sécurité civile. «Salue» l'action des pompiers. Et il «exhorte les conseils coutumiers, les districts et les chefferies à collaborer avec les services publics et les secouristes»
 

La sauvegarde de notre patrimoine naturel ne dépend que de nous.   


Le double communiqué : 

Communiqués du sénat coutumier by Coralie Cochin on Scribd

Publicité