publicité

La SLN a baissé la puissance de ses fours

Depuis lundi, faute d'avoir assez de minerais à brûler, la puissance des trois fours de la SLN à Doniambo est orientée à la baisse. Une façon de répondre à la diminution des stocks présents à Nouméa, et au manque d'approvisionnement pour cause de grève dans les centres miniers en Brousse.

© Archives NC la 1ere
© Archives NC la 1ere
  • Olivier Jonemann et Claude Lindor, avec F.T.
  • Publié le
Le stock de minerais de la SLN n’a jamais été aussi bas, au mois de janvier: 150 000 tonnes, au lieu des 500 000 tonnes nécessaires pour faire face aux aléas climatiques de la saison, cyclones et dépressions. Lundi, dans un contexte persistant de grève sur mine, la puissance des trois fours de Doniambo a été baissée, elle est passée de 150 à 120 mégawatts.
 

Vers la mise en veille?

Prochaine étape de crise: descendre à 90 mégawatts. Au-delà, c’est la mise en veille d’un four. Avec le risque de ne pas le redémarrer. Et l’arrêt d’un four entraînerait la fermeture d’un centre minier.
Les explications d'Olivier Jonemann et Claude Lindor.  
SITUATION CRITIQUE SLN

Entendus dans ce sujet:
- Elvis Macé, SGTINC-Cogetra;
- Glenn Delathière, CGTINC CFE-CGC;
- Eddy Coulon, Soenc Nickel.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play