Table ronde sociale : un possible report de l’obligation vaccinale pour les secteurs dits sensibles

covid-19
TABLE RONDE SOCIALE CPS
©David Sigal
Pendant plus de 4 heures, ce 23 octobre, les membres du gouvernement ont eu des échanges constructifs avec les institutions, coutumiers, syndicats et le patronat. Parmi les propositions : le report de l’obligation vaccinale et un élargissement des activités accessibles avec le pass sanitaire.

Pour le gouvernement, c’était un moment important. "C’est la première fois que toutes les forces vives calédoniennes ont pu se retrouver avec les partenaires sociaux pour discuter du sujet sérieux que sont le pass sanitaire et l’obligation vaccinale", rappelle Christopher Gyges, membre du gouvernement en charge du dialogue social. 

En effet, ce samedi matin, une soixantaine de personnes a participé à une table ronde sociale à la CPS, à Nouméa. Parmi elles, des représentants des institutions, des coutumiers, des représentants syndicaux et du monde économique.


Un consensus sur le report de l’obligation vaccinale et l’élargissement du pass sanitaire

La principale mesure actée: un texte doit être déposée en début de semaine par les quatre groupes politiques du Congrès pour reporter l’obligation vaccinale.


Les participants étaient favorables à un possible report de la date du 31 octobre pour l’obligation vaccinale chez les secteurs dits sensibles. Le gouvernement va alors travailler avec le congrès pour proposer un projet de texte très rapidement. Selon le gouvernement, l’obligation vaccinale est un vrai outil et permet d’inciter à la vaccination.

L'USTKE, lui, se félicite de ce consensus autour du report de la vaccination obligatoire. "C'est une bonne solution pour que le climat devienne moins anxiogène" dit André Forest.


Un élargissement des activités possibles avec le pass sanitaire a aussi été proposé. À partir de la semaine prochaine, déjà, plusieurs établissements vont pouvoir rouvrir. Il est alors prévu que d’autres établissements comme les nakamals, les bars et les discothèques puissent accueillir très prochainement des clients sous présentation d’un pass. Cette mesure est temporaire selon le gouvernement, elle permettrait également d’encourager à la vaccination. Selon Mimsy Daly, présidente du Medef, c'est une bonne mesure. "Nous sommes satisfait puisque c'est ce que nous préconisons depuis le mois d'août. Ça va permettre une meilleure flexibilité pour l'entreprise, le choix pour le salarié et d'éviter une situation crispante pour tous" explique-t-elle.

Une table ronde qui a permis de faire baisser la pression autour de la table. Plusieurs propositions ont été formulées. Il reste à savoir, cependant, comment vont réagir les calédoniens opposés à ces mesures. Ils étaient une centaine à manifester devant la CPS ce samedi matin.

Le reportage de Stephanie Chenais