Un prêt relais de 4,5 milliards pour financer le secteur social

budget
Gouvernement
Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, route des artifices. ©NC La 1ère
Le prêt garanti, souscrit auprès de l'Agence française de développement, est attendu pour le mois de juin. Mais d'ici là, la Calédonie a besoin d'argent pour assurer ses charges. Un prêt de 4,5 milliards a été contracté auprès de trois banques ce matin par le gouvernement.

Un prêt relais de 4,5 milliards de francs pour la Nouvelle-Calédonie. Une opération  contractée auprès de trois banques de la place, la BCI, la BNC et la Société Générale en attendant le prêt AFD courant juin.

Pour Louis, Mapou, président du gouvernement, il y avait urgence à débloquer déjà des fonds avant le mois de juin, pour les finances du secteur social notamment. "La Nouvelle-Calédonie n'est pas au beau fixe, en tout cas à la sortie de 2021 avec les crises qu'il a fallu prendre en charge. Donc on a effectivement des questions de trésorerie qui sont posées", reconnait le président du gouvernement, Louis Mapou. 

Fléchés vers le secteur social

Un prêt de 4.5 milliards avec un remboursement prévu fin juillet et un taux de 1.3%. "Ce prêt nous assure ce relais pour pouvoir faire le tuilage jusqu'au mois de juin. Comme nous avons des déficits récurrents qui sont encore prévus pour cette année, notamment pour le Ruamm, il y a l'hospitalier avec un arriéré de 33 milliards, qu'il faudra assumer. Pour le moment, il faut assurer la prise en charge quotidienne des besoins de la population calédonienne. Donc, les 4,5 milliards vont être fléchés vers la prise en charge du secteur social." 

Pour rappel, l'Etat va accorder un prêt à la Calédonie, d'un montant de 175 millions, d'euros soit 21 milliards de francs Pacifique. Un prêt garanti, souscrit auprès de l'Agence française de développement.