Un résident calédonien engagé dans la Coupe de l'America

sportncla1ère
Un résident calédonien engagé dans la Coupe de l'America

Il a rejoint l'une des équipes de l'America's Cup. L'ingénieur Martin Fisher, qui réside à Nouméa depuis une vingtaine d'années, est engagé dans la mythique course à la voile avec le Team Prada Pirelli. 
 

La plus vieille compétition de voile et sportive au monde a débuté en Nouvelle-Zélande. La Coupe de l’América se dispute actuellement dans la baie d’Auckland. Plusieurs équipes s’affrontent dans des régates pour avoir la chance de se mesurer, en finale, au tenant du titre, Team New Zealand.

À la conception et la réalisation du bateau Luna Rossa 

Parmi les challengers, le Team Prada Pirelli, dans lequel on trouve un résident calédonien, l’ingénieur Martin Fischer. Architecte naval d'origine allemande, c'est lui qui a notamment négocié le règlement de cette course et travaillé à la conception du bateau Luna Rossa. 

Le bateau fonctionne bien pour le match racing. Ce sont vraiment des régates très proches et surtout très tactiques donc on réagit aux changements, aux bascules du vent, c'est comme un monocoque. La seule différence c'est qu'on est trois à quatre fois plus rapide. C'est assez impressionnant.

Martin Fisher

 

Témoin direct de l'impressionnant chavirage du bateau américain 

Le bateau italien pour lequel il travaille s’est mesuré hier au Team anglais puis à celui des Américains. Bilan : deux défaites pour le Ineos Team UK, et deux succès contre American Magic qui s’est retourné ce dimanche dans une manche alors qu'il menait sa course devant Luna Rossa.  
 

Après le virement de bord, ils ont pas eu beaucoup de vitesse. On ne peut pas trop choquer les voiles, jusqu'à 10 degrés par plus, et donc si t'as pas la vitesse, le bateau commence à s'agiter et finalement tu perds le safran, c'est ce qu'on a vu! Et là, le bateau a cabré parce qu'il n'y avait plus de safran dans l'eau. C'était malheureux pour eux, la prochaine fois ils prendront moins de risques.

Martin Fisher

 

Avec quatre victoires au compteur, les Anglais restent en tête des régates devant l'équipe italienne de Luna Rossa qui a enregistré deux victoires et les Américains, qui n'ont encore marqué aucun point.