Une rentrée plutôt timide dans les communes de l’intérieur et les Iles

éducation
Une rentrée plutôt timide dans les communes de l’intérieur
Rentrée à Boulouparis à l’école primaire Daniel Mathieu. ©Alix Madec
Si elle a été reportée en province Nord et dans le Sud, dans les communes de Nouméa, Païta, Dumbéa et du Mont-Dore, la rentrée a bien eu lieu dans les communes de l’intérieur. Les élèves ont pu rejoindre leurs enseignants et leurs camarades. Un retour plutôt timide.

Une rentrée pour le moins timide : c’est une sonnerie, qu’ils n’avaient plus entendue, depuis plus de six semaines. À Boulouparis, seuls quelques écoliers étaient de retour sur les bancs de l’école primaire Daniel Mathieu au centre du village. À leur arrivée le protocole est respecté : prise de température, lavage de mains et direction la classe. Un retour très attendu par Arthur, élève de CE1 : "J'aime bien faire les devoirs et j'aime être à mon bureau et cela fait du bien de retrouver sa maîtresse", précise le jeune garçon. 

Un retour sur les bancs de l'école discret

Ils étaient 9 pour 4 classes, contre 212 élèves pour 10 classes en temps normal. Seuls un quart des effectifs étaient attendus, par les 10 enseignants et la directrice. Des appels téléphoniques aux parents ont été réalisés en amont, pour préparer ce retour sur les bancs de l’école.

Une reprise qui ne s’est pas faite en nombre. L’occasion pour les enseignants, de se concentrer sur chaque élève se réjouit Elodie, maman venue déposer sa fille. "Moi j'aime bien, je vois cela comme un avantage, là je sais que la maîtresse aura le temps d'approfondir la lecture avec ma fille. Dans la classe ils sont deux ou trois, ils ont la place qu'il faut, c'est top."

Au sein de l’établissement, toutes les dispositions ont été prises. Marquage au sol, 3 récréations et 3 services de cantine, tout est quadrillé. Et en cas de retour de l’ensemble des écoliers, les équipes sont prêtes.

J'ai aussi préparé sur chaque table le matériel pour que je n'ai pas à le redistribuer aujourd'hui. On leur a mis à disposition une poubelle chacun. On va insister beaucoup sur l'hygiène : à chaque sortie et rentrée de classe il y aura un lavage des mains. Et une récréation un peu plus longue pour qu'ils puissent prendre le temps de se laver les mains.

Laurène, maîtresse

Une rentrée particulière en ce contexte de crise sanitaire, à laquelle de nombreux parents semblent encore réticents. À noter que la continuité pédagogique se poursuit, pour ceux qui ont décidé de prolonger le travail à la maison

Les précisions d’Alix Madec

 

À Lifou aussi

Rentrée timide également sur Lifou. Le point sur la situation avec Clarisse Watue et Philippe Kuntzmann : 

©nouvellecaledonie