Vaccination contre le Covid-19 : protéger les plus fragiles

coronavirus
personne âgée
©Nicolas Fasquel

C'est mercredi que la DASS lançait sa campagne de vaccination pour les personnes dites "vulnérables" c'est-à-dire les personnes âgées, vivants dans les maisons de retraite médicalisées. Reportage à la maison Gabriella, à Dumbéa.

C’est le sujet du jour pour les 16 résidents de la maison de retraite médicalisée Gabriella, à Dumbéa. La vaccination contre le Covid-19. Ici, la majorité est pour. Seulement , 4 retraités préfèrent attendre. "Dans l'immédiat, c'est non. On verra comment ça se passe pour les autres, ça c'est la prudence" confie Eliane, 91 ans. "Le fait de se faire ce petit vaccin, ça permet d'être un peu plus tranquille dans la tête" indique au contraire, Claude, 84 ans. 

Vacciner le personnel de santé

18 doses du vaccin Pfizer ont été livrées ce mercredi matin par la DASS. Dans la stratégie vaccinale, nous sommes encore en phase 2. Protéger les plus fragiles soit 940 personnes âgées vivants dans les 11 établissements médicalisés du pays. Mais pas seulement. La vaccination gratuite est aussi proposée aux personnels de santé. 

Le fait qu'on intervienne auprès des personnes âgées, si demain quelqu'un doit amener le virus dans la résidence, ce sont les personnes extérieures donc voilà c'était d'abord pour protéger les personnes âgées et puis pour protéger ma famille aussi.

Robertina, aide-soignante à la maison de retraite.

 

vaccination personnel maison retraite
©Nicolas Fasquel

En revanche, certains résidents sont sous tutelle et sans consentement éclairé, pas de vaccin. Le médecin de la résidence a donc passé plusieurs semaines pour expliquer aux tuteurs et aux familles le bénéfice et les risques de la vaccination. "Beaucoup de gens se demandaient pourquoi on vaccinait alors que la Covid n'était pas sur le territoire donc il a fallu expliquer que justement un vaccin, c'était de la prévention et qu'il vallait mieux être vacciné le jour où la Covid arriverait" explique le Docteur Michèle John, médecin coordonateur de maisons de retraite.

Mieux vaut prévenir que guérir

Pour les spécialistes du vieillissement, se faire vacciner, c’est se protéger contre d’éventuelles complications . Question : à partir de quel âge ? "En Nouvelle-Calédonie, on a des jeunes vieux, c'est-à-dire qu'on a des jeunes qui ont 50 ans et qui ont beaucoup de maladies et qui ont un vieillissement déjà de leurs organes alors qu'il y a des personnes qui ont 70 ans qui ont un vieillissement mais pas avec des maladies" indique Valérie Albert-Dunais, chef du centre de gérontologie clinique au CHS.

En Calédonie, 10 800 personnes ont plus de 75 ans et vivent encore à domicile. Elles sont toutes prioritaires pour se faire vacciner , dès maintenant, gratuitement dans tous les centres de vaccination du pays.
       

Le reportage de Thierry Rigoureau et Nicolas Fasquel.

                                       

Les Outre-mer en continu
Accéder au live