Le Vanuatu tente de se protéger de la pandémie

coronavirus
Campagne su rle Covid-19 au Vanuatu
Campagne de sensibilisation aux gestes barrière, en bichlamar. ©Vanuatu government
A ce jour, aucun cas de Covid-19 annoncé au Vanuatu, où des mesures strictes ont été prises pour protéger l'archipel et ses habitants : transports suspendus, état d'urgence, confinement et couvre-feu.
Jeudi dernier, l'état d'urgence a été décrété au Vanuatu. Une décision prise par le président Tallis Obed Moses, pour au moins deux semaines. Dans le but de protéger le pays du Covid-19, qui touche plusieurs voisins du Pacifique, les regroupements ont été interdits au delà de cinq personnes.
 

Couvre-feu

Les magasins et entreprises doivent arrêter leur activité à 19h30, à part pour la vente de carburant. Mais aussi bien les bars à kava que les restaurants, débits de boissons ou boîtes de nuit sont concernés. Plus de station-service ni de transports publics après 21 heures. Et comme le signale par exemple l'ambassade de France, une autre disposition interdit aux médias de publier des informations sur le Covid-19 sans l’autorisation du bureau national de gestion des catastrophe, avec l’avis de l’OMS.  

Marché de Vila

Port-Vila a renchéri avec la fermeture des restaurants, sauf pour la vente à emporter. Ou encore la réorganisation de son célèbre marché, de manière à limiter le nombre de vendeurs, avec roulement, et de réguler les flux de circulation. 
 
visa au vanuatu
Le marché de Port-Vila en 2018. ©NC la 1ere
 

Le cas d'Anatom 

A ce stade, pas encore de cas attesté, chez notre plus proche voisin. Des tests ont été réalisés la semaine dernière sur des habitants de l'île d'Anatom, située au Sud de Tanna et à l'Est des Loyauté. Ils avaient été en contact avec les touristes d'un paquebot. Ces analyses se sont révélées négatives.
 

Transports

Les liaisons avec l’extérieur ont été suspendues, a par ailleurs décrit à Marguerite Poigoune le journaliste indépendant Antoine Malsungaï : «L'aéroport et les ports dans tout le pays ont été bloqués. On n'accepte plus de vol dans le pays. En ce qui concerne les Vanuatais toujours à l'étranger, il n'y a pas de rapatriement. Beaucoup de citoyens ont demandé à ce qu'ils soient rapatriés, mais le gouvernement n'a pas encore pris de décision là-dessus, relate-t-il. Il y a eu dernièrement, aussi, les interdictions des bateaux interîles.»

Le sujet de Marguerite Poigoune :

Situation au Vanuatu

 

Elections

D'après les informations transmises lundi, 37 résidents calédoniens à rapatrier ont été recensés au Vanuatu. Vanuatu où des élections législatives se tenaient le 19 mars, dans ce contexte particulier de pandémie, pour renouveler le Parlement. 
 
Vanuatu. Parlement Port-Vila
©CC PhillipC