29 Polynésiens bloqués en Australie rentrent avec l'armée

coronavirus
A400M
29 Polynésiens rapatriés d'Australie par l'A400M. ©Forces armées en Polynésie
Dimanche 17 mai, l'avion militaire A400M a rapatrié 29 Polynésiens restés bloqués en Australie, suite à l'arrêt des vols. A l'aller, l'appareil avait permis à trois personnes de rejoindre l'Australie.
Dans le cadre de l’opération Résilience, l’avion militaire A400M a réalisé dimanche 17 mai un rapatriement aérien entre l’Australie et la Polynésie française.

29 résidents polynésiens, qui étaient restés bloqués en Australie, suite à l’arrêt des vols commerciaux ont ainsi pu rentrer. Ils avaient préalablement pris attache auprès de l’ambassade de France en Australie pour signaler leur souhait d’être rapatriés en Polynésie française.

Tous les résidents polynésiens de retour sur le vol de l'A400M ont fait l'objet d'un dépistage négatif au covid avant leur départ. Après un vol de près de huit heures au départ de Sydney, l’ensemble des passagers a été pris en charge à leur arrivée par les équipes de la direction de la santé, puis transféré dans un centre de confinement dédié avec un suivi sanitaire renforcé.

Lors du vol aller le samedi 16 mai, 3 personnes ont pu rejoindre l’Australie en liaison avec les autorités diplomatiques.

Dans le contexte de la crise covid-19, une désinfection complète de l'A400M avait été réalisée avant son départ et à son retour pour permettre son déploiement sur de futures opérations.

Le 5 mai, l'avion A400M avait déjà rapatrié 20 résidents polynésiens restés bloqués en Nouvelle-Zélande.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live