Adoption illégale : relaxe pour les parents biologiques et adoptifs

justice tahiti
tribunal adoption illégale
©Polynésie la 1ère

Ce jeudi 25 février, dans l'affaire d'une tentative d'adoption ilégale, le tribunal de Papeete a décidé de relaxer les parents biologiques ainsi que les parents adoptifs d'un bébé. Explications.

Des cris de soulagement se sont fait entendre dans la salle d’audience et des larmes ont coulé lors de l'annonce du délibéré. Ce jeudi, le tribunal de Papeete a rendu sa décision concernant la tentative d’adoption illégale d’un nouveau-né. Pour rappel, la justice reprochait aux protagonistes de n'être passé par aucune institution pour l'adoption de l'enfant et pour l'un des parents adoptants d'avoir fait, en mairie, une reconnaissance préalable de paternité, devenant ainsi le père officiel du bébé à naître au détriment de son père biologique. 

Finalement, le tribunal a décidé de relaxer les parents biologiques ainsi que les parents adoptifs. Il a estimé que cela ne constituait pas un fonds punissable puisque l’argent dépensé par les adoptants a servi uniquement à préserver la santé de l’enfant et de la mère. Quant à la fausse déclaration de paternité, elle n'a permis qu'à faire bénéficier à l'enfant d’une couverture sociale. En effet, la filiation parentale n’a pas été rompue car la mère a bien reconnu son enfant. 

C’est donc un soulagement pour les deux couples à l'issu du délibéré, comme l'explique le papa adoptif. L’enfant gardera le nom de son père adoptif qui l'a reconnu officiellement.

Interview

 

De son côté, le papa biologique s'est également dit heureux. "On était tous dans la tourmente. On n’arrêtait pas de penser à notre petite fille et à ses parents adoptifs. On souhaite juste qu'elle retourne au sein de sa famille", a t-il confié à la sortie du tribunal. Il ne reste plus désormais qu'à attendre la décision du juge des enfants pour récupérer l’enfant qui a été placé en pouponnière. 

 

 

 

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live