Affaire de la citerne d'Erima: 5 ans d'inéligibilité pour Gaston Flosse

justice
Gaston Flosse
Archives ©Polynésie 1ère

Cinq ans d’inéligibilité et deux ans avec sursis ainsi qu'une amende de 10 millions cfp pour Gaston Flosse, la cour d’appel a prononcé son délibéré, jeudi 10 décembre, dans l'affaire de la citerne d’Erima.

Lors de l’audience en appel, le 12 novembre dernier, l'avocat général avait requis une inéligibilité de trois ans. Les juges de la cour d’appel ont été plus durs. Ils ont prononcé une peine de cinq ans d’inéligibilité, Gaston Flosse a également écopé de deux ans de prison avec sursis probatoire de trois ans et une obligation d'indermniser la commune de Pirae à hauteur de 10 millions de Fcfp, une interdiction de droit de vote, des dommages et intérêts de 35 millions de Fcfp et 5 millions de Fcfp au titre du préjudice moral. Le tout assorti d'une exécution provisoire, ce qui veut dire qu'elle s’applique dès aujourd’hui.

L’argument principal de l'avocat de Gaston Flosse, Me François Quinquis, reposait sur la prescription. Un argument qui n’a pas été considéré recevable par la cour d’appel. Autre pièce très importante pour l’ancien maire de Pirae : une lettre qui aurait été rédigée par Jacquy Teuira, ancien maire d' Arue. Selon Gaston Flosse, elle est censée le déculpabiliser.

Interview

 

Il faut noter aussi qu' Édouard fritch, le président du Pays et maire de Pirae, a également été jugé coupable. Son implication étant moindre, il a été condamné à des dommages et intérêts de plus de 46 millions de Fcfp et de 5 millions de Fcfp au titre de préjudice moral. Les sœurs Ilda et olga Anderson ont été condamnées respectivement à 10 millions et 5 millions de Fcfp d’amende.