Evasan d’un nourrisson en urgence vers la Nouvelle-Zélande à bord de l'A400M

santé
évasan A400M
Les équipes d'Europassistance installent le petit patient à bord de l'avion militaire A400M. ©Haut-commissariat
Jeudi 7 mai, l'avion militaire A400M a procédé à l'évasan en urgence d'un bébé de 3 mois à destination de la Nouvelle-Zélande. Après 3 heures de transit sur place, l'appareil est revenu en Polynésie avec l'équipe médicale.
Jeudi 7 mai, un bébé de 3 mois et sa famille ont été évasanés en urgence vers la Nouvelle-Zélande, à bord de l'avion militaire A400M Atlas, engagé au sein des Forces armées en Polynésie française dans le cadre de l'opération "Résilience".

Une nouvelle mission réalisée sur réquisition du Haut-commissariat, afin que le nourrisson bénéficie de soins chirurgicaux urgents.
Une équipe médicale d'Europassistance était présente à bord de l’aéronef pour accompagner ce très jeune patient, et ce, jusqu’à sa prise en charge à l’hôpital d’Auckland.
Après trois heures de transit sur place, l’A400M Atlas est revenu en Polynésie française avec l’équipe médicale.

Ce vol illustre la capacité de l’A400M ATLAS à conduire des missions d’urgence sur de longues distances. Ce dernier avait déjà réalisé il n’y a pas moins de deux jours, une opération de rapatriement de résidents polynésiens entre la Nouvelle-Zélande et la Polynésie française.
La compagnie Air Tahiti Nui a mis à disposition l'oxygène qui a contribué à la bonne prise en charge du patient.

L'A400M est en opération dans tout le Pacifique. Cette évasan rentre donc dans les heures de l'opération "Résilience", aux frais de l'armée et non de la CPS.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live