Immeuble GIP : les habitants dans l'incertitude...

logement papeete
Immeuble GIP

Les habitants sont en attente de leur décision de justice. Le tribunal a demandé l'expertise de tout l'immeuble. Ils devront peut être se reloger eux même le temps de la reconstruction. 

Après la découverte le 10 décembre dernier de cette trentaine de familles logées dans l'immeuble Toa Arai, dit « GIP », un bâtiment fissuré de toute part suite à la construction d'un autre immeuble mitoyen, une plainte a été déposée par les familles concernées au début du mois de janvier. nous sommes allés prendre des nouvelles de ces personnes en grande situation de précarité.  

Quand on est chez nous, on a parfois l'impression qu'il y a un tremblement de terre

Cheyenne, locataire


Un avenir incertain 

Ces familles sont en attente d'une décision de justice. Le tribunal a désigné un expert pour constater l'état du bâtiment. Si les juges ordonnent l'évacuation du bâtiment, la mairie de Papeete tentera de faire appel à l'OPH pour reloger temporairement les familles qui ne peuvent pas se reloger elles mêmes. D'après la commune, le nouvel immeuble mitoyen n'a pas respecté les préconisations de construction du service de l'urbanisme.  

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live