L'immeuble GIP jugé trop dangereux

société papeete
Immeuble GIP

L'expert mandaté par le tribunal a confirmé que l'établissement était trop dangereux pour y vivre.  

Les familles de l’immeuble Toa Arai doivent partir. L’expert mandaté par le tribunal a confirmé les risques pour les occupants et l’urgence de les sortir de là le plus rapidement possible.

Vendredi 9 avril, le directeur général des services de la mairie de Papeete s’est rendu sur place pour leur signifier la décision du tribunal. Une dizaine de familles sont concernées par cette décision et la plupart d’entre elles ont déjà quitté les lieux.

La mairie de Papeete s'est montrée présente pour ces personnes en difficulté. Rémy Brillant, le directeur général des services de la mairie de Papeete. « Notre soucis à nous, c'est de trouver un moyen de les reloger, confiait-il à Gilles Tautu. Certains ont déjà pris leurs dispositions. On veut les accompagner dans leurs démarches de recherche de logement. Ce sont des situations provisoires en espérant que le litige soit rapidement réglé. »