L'obligation vaccinale abrogée en Nouvelle-Calédonie

coronavirus
Opposants obligation vaccinale en NC
Les opposants à l'obligation vaccinale réunis devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie le 24 février 2022. ©NC la 1ère
L’abrogation de l’obligation vaccinale, dont l’examen avait été reporté à plusieurs reprises, a été adoptée aujourd'hui en Nouvelle-Calédonie.

"L’obligation vaccinale qui avait été adoptée le 3 septembre dernier par la commission permanente, vient d’être abrogée par cette même commission jeudi 24 février, alors que les opposants au texte manifestaient, une fois de plus, devant le Congrès.

Les salariés des secteurs dits sensibles non-vaccinés, ne seront donc pas passibles d'une amende administrative de 175 000 cfp. Les employeurs n'auront pas non plus à prononcer, comme ils le craignaient, de sanctions à leur égard, bien que ce volet n'ait pas été prévu lors de l'adoption de l'obligation vaccinale. 

Pas d'unanimité

La délibération déposée par l'Eveil océanien proposait la suppression des sanctions. C'est un amendement porté par le Rassemblement et adopté par 8 voix pour (3 contre) qui a institué la suppression pure et simple du texte", relate le site de Nouvelle-Calédonie la 1ère. "Une abrogation à laquelle s’opposait par contre Calédonie ensemble, estimant qu’il s’agit "d’un signal catastrophique". Pour le parti de Philippe Michel, la faible virulence du variant Omicron n’est pas un argument suffisant, de nouveaux variants plus dangereux pouvant apparaître alors que l’objectif de 80% de la population calédonienne n’est pas atteint.

Les Républicains calédoniens, eux, proposaient un allègement des différentes restrictions pour la reprise d’une vie normale."

Médecins et avocats contre le pass vaccinal

En Polynésie, l’intersyndicale Avocats-Soignants vient d’être créée officiellement 2 ans après la crise sanitaire. A la tête de ce mouvement citoyen, sans lien avec une entreprise privée ou avec les institutions, le pédiatre Stéphane Darteyre, président du syndicat Liberté Santé Polynésie Française et l’avocate Lorna Oputu, vice-présidente du syndicat des avocats de PF. "Farerei no te parau ti’a", se rencontrer pour la vérité, organise gratuitement des consultations médicales et de conseils juridiques.

Médecins et avocats contre pass vaccinal
Les membres de « Farerei no te parau ti’a », se rencontrer pour la vérité, organisent gratuitement des consultations médicales et de conseils juridiques. ©Polynésie la 1ère

Au cours des consultations, il est apparu que la loi vaccinale et le pass vaccinal seraient à l’origine du mal-être d’une partie de la population. L’intersyndicale Avocats-Soignants demande la suppression de ces dispositifs qu'elle qualifie de liberticides. La dizaine d’avocats soutenant l’intersyndicale a saisi le tribunal administratif en référé en liberté ou en suspension sur le pass vaccinal. Ces actions ont été engagées de manière bénévole.

2e décès en février

En Polynésie, un 2e décès lié au covid a été enregistré aujourd'hui. C'est malheureusement le 638e depuis l'arrivée du virus sur le territoire.

chiffres covid
Un 2e décès lié au virus est à déplorer ce mois-ci. ©Direction Santé