Le pire est passé pour Winsey Tavae, rescapée du covid

coronavirus
winsey tavae
©Pol.1
Lorsque Winsey Tavae, 23 ans, a contracté le virus il y a un mois, elle a fait un séjour aux soins intensifs de Taaone. De quoi inquiéter sa famille, loin du fenua. Comme sa belle-mère Here-Tiare qui vit en Nouvelle-Calédonie. Winsey revient sur sa convalescence.

Le témoignage de Here-Tiare, belle-mère de Winsey, recueillit par nos confrères de Nouvelle-Calédonie la Première, a retenti sur les réseaux sociaux comme un cri de désespoir. 

Mais le pire est désormais passé pour Winsey Tavae. À 23, elle pense avoir contracté le virus lors d'un cours dans une auto-école.

Lors de l'apparition des premiers symptômes, elle est soignée par sa belle-famille (ndlr : la famille de son époux) à l'aide de médecine tahitienne traditionnelle. 

Mais l'oxygène, se faisait de plus en plus rare. Ce qui a poussé son époux à la conduire aux urgences. Elle y est déclarée positive, puis hospitalisée. Le médecin lui annonce même que ses poumons sont atteints par la maladie à 10 voir 25%.

A l'hôpital, j'allais à la salle de bain, je revenais et c'est comme-ci j'avais fait le tour d'un stade."

WInsey Tavae - rescapée de la Covid-19

 

Après cinq jours sous assistance respiratoire au centre hospitalier de Taaone, Winsey retrouve sa fille et son époux, bien que toujours affaiblie. Il lui faudra trois semaines pour retrouver une respiration sans souffrance. 

Sur une échelle de 1 à 10, Winsey note sa souffrance bien au delà et ne souhaite cette mauvaise expérience à personne.