Marathon Polynésie la 1ère Va'a : une première étape remportée par Shell Va'a

marathon polynésie 1ère va'a tahiti
Marathon Polynésie la 1ère Va'a :
©Polynésie la 1ère

Une 30e édition magnifique... Elle a commencé dès 7h pour la première étape avec des équipes à la bataille, ravies d'en découdre sur le plan d'eau après des mois sans compétition. A Moorea, c'est Shell Va'a qui franchit la ligne d'arrivée devant Air Tahiti. 

C’est sous la pluie de bénédiction, que les rameurs ont pris le départ de cette 30e édition de la Marathon Polynésie la 1ère Va’a, ce samedi matin, du parc Vairai. Premier départ, celui de la catégorie mixte, femmes, juniors et les vétérans des plus 40 et plus de 50 ans. Un départ serré pour les vétérans avec Nunue va’a qui prend les devants. Chez les juniors, Pirae et EDT prennent un bon départ. 

Le top 30 Elites suit avec un départ nerveux. Difficile pour les rameurs de se discipliner et s’aligner tant ils ont envie d’en découdre après des mois sans compétition suite à la crise sanitaire. Air Tahiti, Hinanaurea, Shell, OPT et Pirae font un très bon départ et prennent la tête de la course. Air Tahiti qui part très fort sur leur huti, la meilleure technique pour se préserver.

 


Au niveau de la passe de Tapuna, chez les vétérans, le peloton de départ est éclaté avec Tamarii Aaro no Arue qui a pris les commandes devant Nunue Va’a et Toatai en 3e position. Une très belle bataille se joue entre Tohivea au combat avec Toatai. Malheureusement, Toatai casse son balancier. « Au départ trop serré les pirogues, les jointures ont décollé. On sentait que le va’a n’avançait plus. Mais on va terminer la course », explique Roland, rameur. 

 

 

Pour cette course, trois caps différents sont possible : à gauche, tout droit (Vaiare) ou à droite (Temae). Chez le top 30, la surprise vient de Air Tahiti, qui occupe la pôle position et démontre qu’en s’entraînant à la presqu’île, avec une salle de musculation et du cardio, tient la dragée haute. Du côté de Shell, on sent le manque de sérénité. Shell qui n’a pas l’habitude d’être menée. Troisième place, à 100 mètres de Shell, on retrouve Hinanaurea suivie de Team OPT au coude à coude à Pirae Va’a et son capitaine Steve Teihotaata, ancien rameur d’EDT

Mais, rapidement, team OPT rencontre un problème de balancier suite à un accrochage au niveau de la passe. L’espoir du podium s’éloigne avec un pirogue qui prend l’eau alors que l'équipe de Air Tahiti prend les commandes à 30 mètres devant Shell qui réagit et met les moteurs en marche. Les deux équipes offrent un beau spectacle. 

Pas de houle ce samedi, donc pas de surf au début de la course. Ça risque de se jouer sur le mental. Les rameurs ne pourront pas compter sur les bateaux suiveurs spectateurs, puisque cette année, il n'y a uniquement les bateaux médias et ceux des équipes en course.  

A l'arrivée de la passe de Vaiare, à Moorea, le spectacle chez les vétérans est présent avec l'équipe de Aaro qui envoie de belles séries, suivi de Nunue Va'a à 30 mètres derrière. Côté Elite, le club au coquillage réussit à récupérer la première place au détriment de Air Tahiti. Les deux équipes sont au coude à coude et offrent une bataille magnifique à l'arrivée sur l'île. 

 

 

Après 1h40 de course, Shell Va'a finalement remporte la première étape Tahiti-Moorea suivi de Air Tahiti. "On s'est cherché un peu comme on a renouvellé un peu l'équipe. Mais je préfère commencer durement et terminer bien.", explique David Tepava, capitaine et rameur de Shell. "On ne s'est pas préparé sur cet évènement (...) On a tout donné, on était bien devant, on a bien travaillé, je suis content de mes boys. On ne savait pas où était notre niveau, on s'est dit qu'on allait tout donner au départ et voir le feeling. On a un bon feeling", confie Kyle Taraufau de Air Tahiti, arrivé donc 2e de cette première étape. 

 

🚣🏻💥💪🏾Marathon Va’a - 1ère étape (Tahiti/Moorea : parc Vaira’i > Baie de Nuarei-Tema’e) Shell Va'a arrive en tête de la première étape de ce 30e Marathon va'a. L'équipe au coquillage franchit la ligne d'arrivée à Moorea, suivie par Air Tahiti et de Hinaraurea.

 

Chez les Vétérans, Aaro Va'a gagne suivie de Nunue de Bora Bora. Chez les juniors, EDT franchit en premier la ligne à Moorea. "On est satisfait, on s'est entraîné que trois jours, donc on est content", confie Keoni Sulpice, rameur de l'équipe.  Pour le top 40, Paddling Connection remporte la première étape. 

Equipe mixte, la nouveauté cette année, avec André Vohi et deux rameuses parmi l'équipe "Il y a des novices et des chevronnés avec nous. Le but : transformer les novices en compétiteur, leur ouvrir les portes de la compétition", confie André. 

 

"c'est vraiment un esprit d'équipe : de partir tous ensemble et de revenir tous ensemble"

Diego Tetihia - président de l'association "Voir Ensemble - Mata Hotu No Porinesia

 

Parmi les compétiteurs, on retrouve aussi les para va'a, des rameurs avec un handicap, et deux équipes de Tahiti Toa. "Je suis content de mon équipe, pour les autres équipes aussi. On peut dire que quand on est dans une pirogue de 6 personnes, c'est vraiment un esprit d'équipe : de partir tout ensemble et de revenir tous ensemble", confie ravi Diego Tetihia, président de l'association Voir Ensemble - Mata Hotu No Porinesia, qui s'est entraîné avec son équipe depuis deux ans et annonce déjà revenir l'année prochaine.