polynésie
info locale

700 kg de cocaïne saisis en Australie

trafic de drogue Tahiti
700 kg cocaine saisie
©@nswpolice
C'est une belle prise pour la police australienne. Mercredi 15 novembre, les autorités ont mis la main sur 700 kg de cocaïne dans la coque d'un yatch au large de la côte orientale de l'Australie. Les hommes arrêtés auraient des liens avec la Thaïlande et Tahiti.  
Une imposante cargaison de cocaïne d'une valeur estimée à 186 millions de dollars (soit 18 milliards cfp) a été saisie dans la coque d'un yatch , a annoncé la police australienne, jeudi 16 novembre.

Les enquêteurs ont découvert, mercredi 15 novembre, les 700 kilogrammes de cocaïne à une centaine de kilomètres au nord de Sydney et ont arrêté trois hommes soupçonnés de liens avec la Thaïlande et Tahiti. La police australienne a collaboré avec les autorités de la Polynésie française dans cette affaire. Et pour cause, le yatch est passé par Tahiti avant d'entrer dans les eaux australiennes.



"Il n'est pas étonnant que la criminalité organisée se livre à des tentatives sophistiquées qui vont très loin, y compris en franchissant des océans à bord de petites embarcations, pour importer des stupéfiants", a déclaré Neil Gaughan, commissaire adjoint de la police fédérale australienne, dans un communiqué. "Ce n'est rien de plus qu'une tentative d'inonder nos rues avec des stupéfiants dangereux pour faire des bénéfices, à charge pour la police, les professionnels de santé et la population de payer la facture de tous les dégâts collatéraux induits".

En août, les autorités françaises avaient saisi 1,4 tonne de cocaïne destinée au marché australien au large des îles Tonga dans le Pacifique sud. En Polynésie française, les autorités avaient mis la main, le 7 octobre dernier, sur 400kg  de cocaïne à bord d'un catamaran en provenance du Venezuela. En début d’année, déjà 1 tonne 4 de cocaïne avaient été saisies sur deux catamarans. Le 22 mai dernier, 234 kg de cocaïne avait également été découvert sur un autre bateau qui s’était échoué à Faaite aux Tuamotu.
Publicité