Accusation d'abus de pouvoir : le SCIP soutient Mario Banner

polémique tahiti
DSP
©Polynésie 1ère

Dans un communiqué, le syndicat indépendant des commissaires de police a apporté son soutien au commissaire divisionnaire et dénonce une campagne de "dénigrement acharnée et mensongère" suite aux accusations d'un homme reprochant au chef de la sécurité un abus de pouvoir. 

Le syndicat indépendant des commissaires de police soutient le commissaire divisionnaire, Mario Banner. Dans un communiqué, le SICP dénonce une campagne de "dénigrement acharnée et mensongère afin de tenter de porter atteinte à l’honneur et à la probité du chef de la DSP de Papeete, Mario Banner". Cette réaction fait suite aux accusations d'un homme qui reproche au commissaire divisionnaire de protéger un membre de sa famille dans une affaire de vol dans une salle de jeux vidéos. Vendredi, le directeur de la Sécurité Publique a dénoncé là une "tentative de déstabilisation".
 

Le syndicat dénonce par ailleurs un "déchainement haineux" qui ressemble "étrangement à une tentative de vengeance de la part de certains subordonnés du chef de la DSP qui ont été renvoyés devant le conseil de discipline." Il s'agit ici de l’affaire dite des fausses procurations qui auraient été réalisées par des agents de la Direction de la Sécurité Publique et à l’origine de l’annulation des élections municipales à Arue.