Affaire de proxénétisme : la gérante du motel nie savoir ce qu'il se passait

justice tahiti
motel papa raymond / affaire proxénétisme
©Polynésie la 1ère
Vendredi 16 mars, plusieurs mis en cause dans une affaire de proxénétisme à Faa'a, ont été mis en examen. Parmi les suspects présentés au juge d'instruction, la gérante du motel. Selon son avocat, sa cliente ne savait pas ce qui se passait dans son établissement.
Mardi 13 mars, dix personnes ont été interpellées dans le cadre d'une affaire de proxénétisme à Faa'a. Cinq femmes seraient à la tête du réseau de proxénétisme démantelé. Les prestations tarifées avec des mineurs notamment se déroulaient dans un motel. Après leurs garde-à-vue, vendredi 16 mars, six suspects ont été auditionnés par le juge d'instruction, puis placées en détention provisoire. Quatre autres doivent être déférées, ce samedi matin. Vendredi après-midi, le procureur de la République, Hervé Leroi, a présenté les faits.

Interview


Parmi les suspects présentés, vendredi, au juge d'instruction, la gérante du motel. Selon son avocat, maître Benoît Malgras, sa cliente ne savait pas ce qui se passait dans son établissement.

Interview


Selon nos confrères de Tahiti Infos et de la Dépêche de Tahiti, un chef d'entreprise très connu dans le bâtiment serait un client assidu du réseau. Le frère de Mercédès Dubaquier, soupçonnée d'être à la tête d'un trafic d'ice, serait également impliqué. L'affaire Dubaquier s'ouvre mardi en correctionnelle.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live