polynésie
info locale

Affaire SECOSUD : création d'une commission d'enquête

justice tahiti
commision enquête
©Polynésie 1ère
La commission permanente de l’assemblée a validé, jeudi 8 septembre, la création d’une commission d’enquête sur le secteur énergétique.
Cette décision fait suite aux accusations de l’UPLD contre le gouvernement concernant le "fameux" dossier SECOSUD. L’opposition affirme que le gouvernement a favorisé l’entreprise EDT en "arrangeant" des textes, en décembre 2015, pour permettre à la société productrice et distributrice d’électricité de décrocher l’appel d’offre de distribution d’électricité dans le sud de l’île de Tahiti. Ce que dément le pays.

Si l’UPLD a porté plainte contre X pour favoritisme, le gouvernement estime que seule EDT peut assumer cette prestation. Le gouverment affirme que tout est clair dans l’attribution du marché SECOSUD. Selon Antonio Perez, nouveau présdient de la commission d'enquête sur l'énergie, si cela n’avait pas été EDT, "11% de la population de Tahiti se serait retrouvée dans le noir à la presqu’île". "Le prix de l’électricité a baissé de 10% en deux ans. Edouard Fritch est le seul président à avoir réussi à faire baisser le prix de la facture EDT", a t-il ajouté.

Pour Anthony Géros, représentant UPLD, "c’est une baisse dérisoire au vu des 1,4 milliards de bénéfices qu’EDT réalise toujours malgré la baisse significative du prix des hydrocarbures".


EDT est-elle un bon prétexte au conflit ? Quoiqu'il en soit, la société est toujours au centre du bras de fer.

Retrouvez le reportage complet de nos reporter dans les journaux télévisés de ce jeudi 8 septembre sur Polynésie 1ère
 
Publicité