Nouveau rebondissement dans l'affaire de l’atoll Anuanuraro

justice tahiti
Affaire SED Flosse cour d'appel
Gaston Flosse, de nouveau devant la justice, cette fois pour une affaire privée. ©POlynésie 1ère/M.Tumatariri
Jeudi 20 octobre, la cour d'appel de Papeete a prononcée une relaxe dans l’affaire de l’atoll Anuanuraro. Face à cette décision, le parquet général de Papeete a formé lundi un pourvoi en cassation.  
Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'atoll Anuanuraro. Suite à l'annonce de la relaxe prononcée jeudi dernier par la cour d'appel de Papeete, le parquet a formé un pourvoi devant la Cour de cassation à Paris, ce lundi 24 octobre. Selon Radio 1, qui a eu accès au dossier, la cour estime que Gaston Flosse a pu avoir une « importance déterminante » dans la décision de son conseil des ministres de racheter l’atoll de Robert Wan au prix fort en 2002. En revanche, l’ancien président n’aurait pas donné « d’ordre » expresse en ce sens à ses ministres.

De plus, la cour n'a pas retenu la notion d'amitié entre le "vieux lion" et le roi de la perliculture en Polynésie pour prouver le délit dans cette affaire. Robert Wan avait acquis l’atoll d’Anuanuraro aux Tuamotu pour la modique somme de 35 millions cfp dans les années 80. Deux décennies plus tard, le gouvernement Flosse l’avait racheté plus de 800 millions cfp.  Les conditions d’acquisition de l’atoll avaient alors attiré les soupçons. En effet, au début des années 2000, Robert Wan faisait face à des difficultés financières et devait trouver près de 750 millions cfp. Le rachat d’Anuanuraro tombait à pic !

Pour en savoir plus sur ce nouveau rebondissement, il faudra donc attendre entre 8 mois et 1 an pour que la Cour de cassation se prononce. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live