Oscar Temaru : "si tu n’es pas prêt à mourir pour ton pays, tu ne mérites pas de vivre !"

justice tahiti
Oscar Temaru
©Aiata Tarahu
Accueilli par ses militants, Oscar Temaru s'est présenté devant le palais de justice, lundi 8 juin. A son arrivée, il a déclaré aux journalistes que son combat était le même que celui de Martin Luther King : "si tu n’es pas prêt à mourir pour ton pays, tu ne mérites pas de vivre !"
Oscar Temaru s’est déplacé au palais de justice, ce lundi matin. L’objectif : rencontrer Hervé Leroy, procureur de la République, qui a ordonné la saisie des 11 millions cfp sur son compte personnel vendredi. Accueilli par une trentaine de militants, le président du Tavini Huira’atira était accompagné de Me Stanley Cross, un de ses représentant juridique. Mais à la porte du palais, l’agent de sécurité lui a annoncé qu’il ne pouvait pas le laisser entrer.

"Seules les personnes qui sont convoquées par la justice (...) Si elles ne sont pas convoquées, elles ne peuvent pas entrer, même pour aller rencontrer le procureur", lui a signifié l’agent de sécurité. L’accès au tribunal est encore restreint, des mesures de sécurité liées au Covid-19. "Faut leur dire, c’est nous qui appelons justice. C’est pour cela que nous sommes là. Il faut interdire les malfaiteurs, les terroristes, je n’en suis pas un, je suis un homme libre.", a répondu Oscar Temaru, qui s’est finalement assis avec ses militants devant la porte du palais de justice de Papeete. Oscar Temaru a déclaré qu'il resterait là jusqu'à ce que quelqu'un vienne le voir. Par ailleurs, le Tavini se réunira ce lundi à 17h.
 

Explications


La saisie des comptes bancaires est le seul cas où le procureur de la République a le droit de le faire sans avoir l’autorisation du juge des libertés et de la détention, au préalable. Le juge des libertés a dix jours après la saisie effective de l’argent pour rendre son avis, explique Claude Girard, conseiller juridique d’Oscar Temaru. Et, si le juge des libertés valide cette saisie, la défense d’Oscar Temaru aura 10 jours pour déposer un recours devant la chambre de l’instruction. L’appel n’est pas suspensif ce qui signifie que la somme restera saisie jusqu’à une décision judiciaire contraire.
 

Interview


 

"si tu n’es pas prêt à mourir pour ton pays, tu ne mérites pas de vivre !" - Oscar Temaru 


Les militants ont d’ailleurs brandi des banderoles sur lesquelles sont écrits : " il n’y a pas de démocratie dans un pays sous tutelle, pas de justice!", "la colonisation est un crime contre l’humanité".  Des mots d’Oscar Temaru. Pour rappel, le leader du Tavini a annoncé ce dimanche soir, sur le plateau du journal de Polynésie la 1ère, entamé une grève de la faim.

Ce lundi matin, il a indiqué qu’elle sera pour une durée indéterminée. A son arrivé au tribunal, il a déclaré aux journalistes que son combat est le même que celui de Martin Luther King : "si tu n’es pas prêt à mourir pour ton pays, tu ne mérites pas de vivre !"