3 500 passagers à acheminer après la grève des pompiers

transports polynésie française
Agence d'Air Tahiti à Papeete.
Agence d'Air Tahiti à Papeete. ©Hubert Liao
Depuis la signature du protocole d'accord qui a mis fin, dimanche, à la grève des pompiers de la Direction de l'Aviation Civile, la compagnie aérienne Air Tahiti est mobilisée pour acheminer les passagers qui n'ont pas pu prendre l'avion ce week-end.

" On est choqué " déclare cet habitant de Arutua. " Je suis témoin à un mariage, je vais rater la cérémonie " se désole cette passagère marquisienne.

Ce matin, à l'agence d'Air Tahiti, située à Papeete, les clients s'amassent. Ils veulent tous trouver une solution pour rejoindre leur destination. Il faut dire que ce week-end, de nombreux vols ont été annulés, suite à la grève des pompiers de la Direction de l'Aviation Civile. 

Le mouvement social s'est achevé, hier, après la signature d'un protocole d'accord et depuis, a débuté pour Air Tahiti, une opération délicate, transporter tous les passagers qui avaient un billet. Ils sont 3 500 à Tahiti et dans les îles éloignées. Un vrai casse-tête pour la compagnie aérienne. 

La mise en place d'un nouveau programme de vols est compliqué, explique Naïkée Moasen, chef d'escale à Air Tahiti, il faut " trouver des équipages mais aussi de la disponibilité appareils ". Un travail fastidieux auquel s'attachent désormais les équipes d'Air Tahiti.

Des escales ont été ajoutées principalement aux Iles sous le vent. Concernant les archipels des Marquises et des Australes, très fortement impactés par le mouvement social, des vols supplémentaires pourraient être programmés.

L'évolution de la situation dépendra du nombre de passagers qui se manifestera. La compagnie aérienne prévoit un retour à la normale à la fin de la semaine.