Championnats de France de Bras de fer : « On ne va pas pour participer, on va pour casser des bras ! »

sport polynésie française
Bras de fer 2021
©Polynésie la 1ère
Tepa Teuru, Tauraatea Teua et Eriatara Ratia se sont envolés pour la métropole ce jeudi 22 juillet. Direction la commune de Drap, près de Nice, où ils vont participer aux championnats de France de bras de fer le 31 juillet prochain.

« On ne va pas pour participer, on va pour casser des bras ! », tel est le crédo de Tepa Teuru, leader du groupe. Il a confiance en son équipe.

Eriatara est plein de surprises. Il sait se dépasser au moment où il faut. C’est un homme de force. Tauraatea, quant à lui, risque de surprendre beaucoup de gens là-bas. C’est une pépite. 


Les deux gros bras ont à nouveau montré leurs forces dimanche dernier, au lever de pierre du Tu'aro ma'ohi. Eriatara Ratia et Tauraatea Teua ont respectivement soulevé 140 et 160 kilos. Ils ont suscité l'admiration des spectateurs présents au parc Vairai ce jour-là. 

Bras de fer 2021
©Polynésie la 1ère


« Ils sont prêts »


Les trois aito comptent bien briller au niveau national, lors de ces championnats de bras de fer 2021. 

On va essayer d’atteindre le podium, et de ramener la victoire ici.

Tauraatea Teua - athlète


C’est la première fois dans l’histoire de la Polynésie qu’une équipe est envoyée aux championnats de France de bras de fer. Pour David Proia, coordinateur du voyage, les compétences de ces « athlètes confirmés » ne font aucun doute :

On a tiré une sélection de trois personnes. (…) De gros champions. (…) Ils sont prêts. 

David Proia - coordinateur du voyage


Tepa Teuru avait déjà remporté le titre de vice-champion de France en 2019, à la surprise générale. C'est lui qui a remis la tendance du bras de fer sur le devant de la scène polynésienne. 

Bras de fer 2021
©Polynésie la 1ère


Promouvoir la discipline


Cette participation nationale permettra de promouvoir la discipline du bras de fer, notamment à l'échelle locale, et de la reconnaître en tant que telle. Car il s'agit d'une véritable discipline sportive, légiférée : 

Il y a des règles précises. Le bras de fer sportif prend en compte une belle technicité, au-delà de la force.

David Proia - coordinateur du voyage


Ce déplacement permettrait également à d'autres athlètes de s'illustrer :

Faire partir des athlètes au championnat de France, c’est que du bonus pour gagner en motivation pour tous ceux et celles qui voudraient s’y inscrire. 

David Proia - coordinateur du voyage


Les aito ont été pris en charge par la compagnie Air Tahiti Nui – qui leur a offert deux billets. Direction Paris puis Nice, où ils seront accueillis par l'organisation du championnat. La compétition a lieu à Drap, à quelques kilomètres de Nice. 

Ils concourront le 31 juillet prochain, en catégorie moins de 100 kilos pour Tepa, et plus de 110 kilos pour ses deux camarades. La pesée se fera le 30 juillet. Leur retour est prévu le 9 août. 

David Proia, au micro de Teanui Voirin