Ecologie et recherche au cœur de la visite d'Emmanuel Macron à Moorea

macron polynésie moorea
E Macron au CRIOBE
Emmanuel Macron au CRIOBE ©Polynésie.1
Le Président de la République a visité le CRIOBE, laboratoire d'excellence de recherche sur le corail, avant d'inaugurer le "Fare natura", éco-musée consacré à la protection de l'environnement.

Après Hiva Oa aux Marquises le week end dernier puis Manihi aux Tuamotu lundi, la dernière visite d'Emmanuel Macron dans les îles Polynésiennes l'a conduit mardi 27 à Moorea aux Iles du Vent. 

Deux étapes figuraient au programme de la délégation présidentielle : la visite du CRIOBE, Centre de recherche et observatoire de l'environnement et l'inauguration de l'éco musée "Fare natura" (Maison de la nature). Les deux structures voisines sont implantées en baie d'Opunohu au nord de l'île. 

Situé en bord de mer, le CRIOBE a été créé en 1971 et est considéré comme l'un des laboratoires de recherche parmi les plus performants au monde dans l'étude de la biodiversité lagonaire et du corail. Affilié au CNRS, le Centre accueille des chercheurs du monde entier. Ses travaux s'articulent autour de quatre axes :

  • Interactions et médiations chimiques sur les récifs coralliens.
  • Les récifs coralliens et les défis d'un monde en mutation rapide.
  • Écologie fonctionnelle et services écosystémiques fournis par les récifs coralliens : du local au global.
  • Gestion des systèmes socio-écologiques : de la science à l'action.
E Macron au CRIOBE
©Polynésie.1

Le Président de la République a pu visiter, sous la conduite des scientifiques, les différents ateliers de bio technologie du laboratoire et se faire expliquer l'objet des recherches menées sur place. 

Pour effectuer une visite virtuelle du CRIOBE : cliquez ici !

E Macron à moorea

Avant de se rendre au Fare natura, Emmanuel Macron a salué la population de Moorea venue l'accueillir.

Bainde foule Moorea
©Polynésie.1

 

Le "Fare natura" jouxte les bâtiments du CRIOBE. Cette Maison de la nature est conçue comme un outil de développement pour les prestataires touristiques et les visiteurs de Moorea qui pourront y découvrir, virtuellement, tout l'écosystème de l'île soeur.

Cet écomusée a coûté  plus de 900 millions cfp et a été financé à parts égales par l'Etat et le Pays. Les travaux de construction ont duré trois ans. Il constitue une prolongation du centre de recherche voisin et propose une vitrine sur le monde sous marin, sa richesse et ses ressources.

Fare natura
©L Temauri Polynésie .1