publicité

Gaston Flosse : "Mon inéligibilité aurait dû être appliquée dès le prononcé des peines"

Gaston Flosse attend la décision de la cour de cassation avec sérénité. Le 21 mars prochain, la haute juridiction parisienne doit se prononcer sur l'inéligibilité ou pas du Vieux lion

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Polynésie la 1ère, Axelle Mésinèle
  • Publié le
Gaston Flosse continue à crier haut et fort qu'il ne comprend pas la position des tribunaux de Papeete. Le président du Tahoeraa Huiraatira parle d'une justice à deux vitesses et d'un acharnement judiciaire sur sa personne. 

Interview


Le procès aura lieu devant la 2e chambre civile de la Cour de cassation. C'est elle, qui traite de ce type de contentieux. La Cour peut rendre son arrêt sur le siège c'est-à-dire immédiatement, ou mettre sa décision en délibéré mais dans un délai très court. La prise en charge rapide du pourvoi de Gaston Flosse par la plus haute juridiction judiciaire semble indiquer que la Cour de cassation a pris la mesure de la situation. La fin du dépôt des candidatures pour les territoriales est fixée au 26 mars.

Le 24 janvier dernier, le chef de file du Tahoeraa s’était vu confirmer son inéligibilité par le tribunal de première instance. Le tribunal avait jugé que Gaston Flosse était inéligible jusqu'au 23 juillet 2019, les deux condamnations dont il a fait l'objet étant cumulatives.
Il le dit au micro d'Axelle Mesinele

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play