La suppression d’un ministère de plein exercice pour les Outre-mer fait bondir

gouvernement polynésie française
Rue Oudinot
Le ministère des Outre-mer, au 27 rue Oudinot, dans le 7e arrondissement de Paris. ©Outre-mer La 1ère
Le ministère des Outremers de plein exercice n'est plus. Une première depuis 2012. Après le passage éclair de Yael Braun Pivet, cette décision du gouvernement fait réagir les députés ultramarins.

Cela a été annoncé ce lundi 4 juillet par l'Élysée. Le remaniement du gouvernement central a eu lieu. Jean-François Carenco est le nouveau ministre délégué aux Outremer auprès de Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur. Cet ancien haut fonctionnaire a été Préfet de Guadeloupe et de Saint-Pierre et Miquelon.

La suppression d’un ministère de plein exercice pour les Outre-mer fait bondir. Le rattachement des Outremers au ministère de l'Intérieur ne fait pas l'unanimité. Cela faisait dix ans que ça n'était pas arrivé.

Il n'y a donc plus de ministère des Outremers de plein exercice. Une première depuis 2012. Après le passage éclair de Yael Braun Pivet, devenue présidente de l'Assemblée nationale, cette décision du gouvernement fait réagir les députés ultramarins dont Moetai Brotherson.

Au ministère de l'Intérieur, il y a trois ministres délégués ou secrétaires d'État : Jean-François Carenco aux Outre-mer, Caroline Cayeux aux Collectivités territoriales et Sonia Backès à la Citoyenneté.

A Tahiti, Nicole Sanquer se dit étonnée. La présidente du parti A Here ia Porinetia ne cache pas sa déception. Selon Nicole Sanquer, le président de la République minimise l’importance des Outre-mer.