Revalorisation du SMIG : un nouveau salaire minimum fixé à 159 092 Fcfp

emploi polynésie française
hausse smig
Le chiffre de 2% n'est pas assez pour les syndicats. Et plus que suffisant pour le patronat. ©Polynésie la 1ère
Alors que le coût de la vie monte en flèche, une augmentation de 2% sur le smig vient d'être actée en Conseil des Ministres aujourd'hui. Un nouveau Smig mensuel de 159 092 Fcfp sera applicable dès le 1er mai 2022.

L'augmentation du smig est confirmé depuis le jeudi 28 avril. Le salaire minimum interprofessionnel garanti est réévalué de 2% à compter du 1er mai, indique la Présidence dans un communiqué.

Un conseil des ministres extraordinaire s’est tenu ce jour à la présidence, avec le taux de relèvement du Smig pour ordre de jour. Durant le dernier trimestre 2021, plusieurs éléments indiquaient une augmentation à venir de l’inflation sur les produits importés (matières premières, énergies, coût de frêt…). Compte tenu de ce contexte et des échanges avec les partenaires sociaux, le Conseil des Ministres a décidé de relever le smig, par anticipation de l’augmentation de l’inflation le 1er décembre 2021, afin de maintenir le pouvoir d’achat des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles.

Au 1er décembre 2021, le smig horaire a été fixé à 922,92 Fcfp, soit un smig mensuel de 155 973 Fcfp, pour 169 heures de travail. Et ce, malgré une variation de l’indice des prix inférieure à 2% (l’indice constaté, par arrêté n° 2596/CM du 25 novembre 2021, en octobre 2021 étant de 100,22) et présentée comme suit :

  • d’octobre à novembre : 0,32%
  • d’octobre à décembre : 0,43%  

La progression de l’indice des prix d’octobre s’est prolongée pour dépasser au mois de janvier le seuil des 2% (2,26%) et atteindre 3,37% au mois de février. Cette situation est la conséquence directe des effets de la crise économique conjuguée à la guerre en Ukraine, qui par voie de conséquence, impacte encore plus le pouvoir d’achat des salariés. Aussi et afin de maintenir sans tarder le pouvoir d’achat des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles, sans mettre en péril la relance de l’économie et de l’emploi, il est décidé un relèvement automatique complémentaire de 2% du smig compte tenu des éléments suivants :

  • + 0,26%  correspondant à la différence entre la variation réelle 2,26 (entre octobre 2021 et janvier 2022) et l’augmentation du SMIG de 2% (décembre 2021)
  • + 1,08%  correspondant à l’évolution de l’indice de janvier à février 2022 (102,49 vs 103,60) 
  • + 0,66 % d’anticipation sur les effets de l’inflation à court terme

Ainsi le smig horaire est fixé à 941,37 Fcfp, soit un smig mensuel de 159 092 Fcfp pour 169 heures de travail et sera applicable à compter du 1er mai 2022. 

L’augmentation totale du SMIG depuis décembre 2021 est de 4% (soit une évolution de novembre 2021 à mai 2022 de 152 914 F CFP à 159 092 F CFP), alors même que l’évolution de l’inflation constatée sur la période d’octobre 2021 à février 2022 est de 3,37%. 

Ce même jour, les délégations intersyndicales ont annoncé boycotter la rencontre annuelle avec le Gouvernement prévue ce 1er mai.