polynésie
info locale

Procès Radio Tefana : un "procès de la preuve négative" selon Me Koubbi

justice tahiti
Me David Joubbi et Jourdainne
©Polynésie la 1ère / Shiquita Darrouzes
Ce vendredi 21 juin, le procureur de la République a fait ses réquisitions avant de laisser place aux plaidoiries des avocats de la défense. Les conseils des mis en cause ont tour à tour défendu de leur plus beau verbe leur client respectif. Le délibéré est attendu pour le 10 septembre prochain
C'est Me Vincent Dubois qui a ouvert le bal des plaidoiries pour cette quatrième journée du procès Radio Tefana. "Ce n'est pas un procès politique mais le procès d’un peuple" a déclaré le conseil de Vito Maamaatuaiahutapu devant les magistrats du tribunal correctionnel. Avant de poursuivre sur sa lancée : "Ce procès est extrêmement grave (...) Le parquet cherche à taire Radio Tefana, faire taire la radio de la population de Faa'a". "C’est une relaxe de paix, une relaxe de droit que je vous demande", tonne l'avocat de Vito en conclusion de sa plaidoirie.

Place ensuite à l'avocat de Heinui Le Caill, Dominique Antz, avant de laisser les avocats du leader du Tavini prendre la suite. "Cet homme qu’on s’apprête à condamner, on peut lui adresser le prix Nobel de la paix", a déclaré Me Jourdainne, l'avocat en Polynésie d'Oscar Temaru. Mais la plaidoirie la plus attendue était celle de Me David Koubbi, le conseil parisien du politique. 

L'avocat, qui s'est notamment fait connaître pour avoir défendu l'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel, a commencé fort son discours : "J’apprends que le conseil des ministres vient de débloquer 29 millions de Fcfp pour le 29 juin, fête de l’autonomie. Il me semble qu’il s’agit d’une prise illégale d’intérêts d’après votre description monsieur le procureur. Quid de la fête du 14 juillet organisée par le Haut-commissariat ? La France se rend-elle coupable aussi d’une prise illégale d’intérêts ?". Le ton est donné... L'avocat a enchaîné en dénonçant un "procès de la preuve négative" et a demandé au tribunal de relaxer son client, Oscar Temaru. Le délibéré du procès est attendu pour le 10 septembre 2019.

Mais alors que les avocats se démènent pour défendre leur client, dans la salle d’audience et celle des pas perdu mais aussi aux abords du tribunal, le public attend impatiemment la fin de ce procès médiatique qui dure depuis quatre jours. Certains ont même installé leur peue par terre pour pouvoir suivre jusqu’a tard dans la nuit la séance. Beaucoup sont des concitoyens de Faa'a. Que retiennent-ils de ce procès ? Qu'est-ce qui les a marqués ?
 

Réactions du public

Procès radio Tefana : un procès de la preuve négative
Publicité