Quelles mesures pour protéger entreprises et salariés?

coronavirus tahiti
hôtel / tourisme
©Polynésie la 1ère
Après les annonces du Haut-commissariat et du Pays hier, chefs d'entreprise et salariés sont dans l'expectative. Contrairement à la métropole, aucune mesure de soutien à l'économie n'a encore été mise en oeuvre.
Beaucoup d'entreprises et de patentés pourraient ne pas s'en relever: les mesures annoncées hier mettent en péril de nombreux secteurs de l'économie. Professionnels du transport et du tourisme, restaurateurs, patentés, attendent du gouvernement des mesures fortes. Les partenaires sociaux demandent à être reçus en urgence par le Pays pour discuter de mesures de sauvegarde de l’économie.

En France, le ministre de l'économie Bruno le Maire a annoncé ce mardi matin un plan de soutien de 45 milliards d'euros pour les entreprises et les salariés.

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron avait déjà annoncé de nombreuses mesures de soutien, a travers notamment le chômage partiel, un dispositif qui permet de faire financer par l'État la rémunération des salariés et des indépendants rendus inactifs. Le gouvernement avait également annoncé le report des cotisations et impôts des entreprises dus au mois de mars, sans pénalité.

En Polynésie, rien d'équivalent n'a encore été mis en oeuvre, alors que l'économie souffe déjà fortement depuis plusieurs semaines. Et les nouvelles mesures très strictes appliquées depuis hier (quarantaine de 14 jours obligatoire à l'arrivée en Polynésie, arrêt des trajets touristiques vers les îles) signifient de facto l'arrêt de l'activité touristique.

Réginald Haring emploie 20 personnes dans son entreprise à Moorea et Bora Bora. Son inquiétude est grande. Il demande au gouvernement un moratoire sur les crédits.

Reginald Haring

Le gouvernement fait un point presse ce mardi matin à 11H.

                         
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live