Covid-19 : faut-il s'attendre à un durcissement des mesures face à la flambée épidémique à La Réunion ?

coronavirus
La Réunion fait face à une flambée épidémique.
La Réunion fait face à une flambée épidémique. ©Imaz Press
Selon Santé Publique France, le taux d'incidence à La Réunion est de 2039 cas de covid-19 pour 100 000 habitants, au 6 janvier. Demain, mardi 11 janvier, l'ARS publiera son dernier bilan et il ne s'annonce pas bon. Faut-il s'attendre à un durcissement des mesures ?

Le nombre de contaminations au Covid-19 n'a jamais été aussi important à La Réunion. Selon Santé Publique France, le taux d'incidence à La Réunion est de 2039 cas de covid-19 pour 100 000 habitants, au 6 janvier. Il a quasiment doublé en une semaine. Si l'évolution reste comparable à la courbe épidémique en métropole, ce seuil n'a jamais été atteint dans l'île.

Le couvre-feu jusqu'au 23 janvier

Le Département est en état d'urgence sanitaire pour faire face à la présence des deux variants : Delta et Omicron. Actuellement, un couvre-feu est en vigueur de 21 heures à 5 heures, jusqu'au 23 janvier prochain.

Pour le moment, aucune prise de parole du préfet de La Réunion n'est prévue. Il doit encore rencontrer les maires de l'île, mercredi, comme chaque semaine. Lors de cette dernière rencontre hebdomadaire, Jacques Billant avait expliqué qu'il attendrait une à deux semaines pour mesurer les effets du couvre-feu avant de prendre d'autres éventuelles mesures.

Quelles options sur la table ?

Parmi les options sur la table : celle d'un avancement du couvre-feu à 19 heures, la limitation des déplacements à un certain nombre de kilomètres du domicile, ou encore l'instauration d'un nouveau confinement le week-end.

Le préfet de La Réunion a déjà fait savoir qu’aucune nouvelle mesure de freinage n'était envisagée à ce stade. Pour autant, la piste d'un nouveau confinement a été longuement étudiée mercredi dernier lors de la rencontre avec les maires.

Des chiffres qui ne s'annoncent pas bons

Attendus demain, mardi 10 janvier, les chiffres de l'épidémie devraient être déterminants pour la prise d'éventuelles décisions. Toujours selon les données de Santé Publique France, le taux de positivité à La Réunion aurait aussi doublé. Il serait de 25 % au 6 janvier. S'il se confirme demain, dans le bilan de l'ARS, cela signifierait qu'une personne sur quatre testée serait positive.

Toujours plus de dépistages

Ce matin, deux nouveaux centres de dépistage ont ouvert dans l'île à saint-Denis et La Saline les Hauts. Ils ont été pris d'assaut, tout comme le sont les pharmacies et les laboratoires depuis la semaine dernière. Le nombre de test de dépistage continue d'augmenter. Près de 77 000 la dernière semaine de décembre, plus de 81 000 la première semaine de janvier. La demande sera encore plus importante à la rentrée scolaire, le 24 janvier prochain.

Tension extrême sur les hôpitaux

Du côté des hôpitaux, "la tension est extrême", selon les mots des autorités, vendredi dernier. Près de 90 % des lits de réanimation étaient occupés la semaine dernière.